S'alimenter durant un ultra trail, trek

Alimentation de survie, randonnée, trek longue durée

Survie

Repas lyophilisée

En randonnée, surtout en montagne, la dépense énergétique augmente. Il est donc important de compenser cette perte de calories pour tenir le coup !
Lorsque l’on part à l’aventure en autonomie complète, l’alimentation de survie représente un poids non négligeable. Et lors d’un trek de plusieurs jours en itinérance, il faut randonner léger. En effet, le poids est l’une des motivations premières pour beaucoup de randonneurs.

La lyophilisation consiste à congeler l’aliment puis à le déshydrater pour en extraire l’eau. Le produit prend ainsi moins de place et il suffit de le réhydrater pour qu’il reprenne sa forme. Ils se préparent en quelques minutes et se consomment directement dans l’emballage. Ils dispensent donc de faire la vaisselle.

La durée de vie des produits lyophilisés est très importante. Elle permet aussi de conserver environ 95% des valeurs nutritionnelles. Ils sont relativement équilibrés.

Il faut aussi varier les repas pour éviter l’écœurement à la longue. Aujourd’hui, les fabricants sont en mesure de proposer une gamme très large de plats du petit-déjeuner au dessert. Un conseil, faites des essais dégustation chez vous auparavant.

Le prix est assez élevé et qui dit emballage dit déchet. De plus, il est parfois difficile de doser l’eau.

Pour gagner en poids et réduire les déchets, vous pouvez reconditionner les repas dans un sac congélation avec zip pour manger directement dans la popote. N’oubliez pas de mettre un autocollant sur chaque portion en indiquant la nature du plat et la quantité d’eau nécessaire.

Il existe aussi des doubles portions, cela revient moins cher et réduit les déchets quand on part à plusieurs. En groupe, il vaut mieux partager le poids des popotes et s’organiser pour que chacun emporte un repas collectif plus conviviale.

Au final, le mieux est d’alterner repas maison et repas lyophilisé. Vous pouvez aussi acheter du local quand c’est possible : saucisson, viande séchée, fromage…

Nos 2 plats coup de cœur :

Autres plats lyophilisés :

Ration de survie militaire

Ci-dessous une sélection de ration de survie, alimentation militaire, kit de survie :

Stock alimentaire survivaliste

Il est important d’avoir un stock d’aliments longues conservations. Cela peut toujours servir en cas de catastrophe naturelle, de crise économique, de pénurie, de quarantaine, de coup dur financier… De nos jours, on appelle cela le survivalisme. En fait, il faut simplement retrouver le mode de vie sobre et pragmatique de nos anciens.

Malheureusement, nous y pensons souvent trop tard, quand la crise survient. Nous nous retrouvons donc tous dans la cohue des supermarchés.

Il faut aussi anticiper d’être privé d’eau et d’électricité et donc de moyens de conservation. Les emballages doivent être adaptés au foyer pour éviter le gaspillage ou les déchets. Préserver l’équilibre alimentaire en diversifiant les denrées.

Il faut penser aussi à la rotation de ce stock, le but n’étant pas de finir par jeter de la nourriture périmée. Il faudra piocher dedans pour les repas quotidiens et réapprovisionner régulièrement. 

Ci-dessous une sélection de nourriture survie non périssable :

Le miel, le beurre clarifié, le sel, la Maïzena, les pâtes (sauf si elles sont au blé complet), le riz basmati, le quinoa, les légumes/fruits et poissons en conserve (avec le temps, la consistance, le goût et la couleur des aliments peuvent changer), le vinaigre de vin blanc, le sirop d’érable, le sucre, l’huile d’olive, épices et aromates, spiruline.

Pour l’eau, plutôt que de stocker des quantités de bouteilles polluantes, procurez-vous un système de filtration.

Changez dès à présent votre façon de consommer :
Complétez dès maintenant votre stock alimentaire en travaillant sur votre autonomie.

Utilisez des produits lavables et réutilisables : lingettes, cotons démaquillants, serviettes/culottes hygiéniques ou Cup menstruelle.
Des savons et shampoings solides. La base est d’avoir au moins un savon de Marseille multifonctions.

Sans réfrigérateur à la maison, les anciens conservaient leur nourriture dans des contenants sains (verre, bois, grès, coffre à salaison, bac à sable…) et dans les endroits frais (cave) ou secs et aérés (grenier). Ils stockaient des noix avec leurs coques. Ils étaient aussi autonomes : avec leur potager, arbres fruitiers, un peu d’élevage. De plus, ils mangeaient peu de viande, peu de céréales en dehors du pain. Ils avaient constamment à la maison au moins un mois de stock d’aliments nutritifs de base.

Des produits ménagers écolo :
Le bicarbonate de soude est un produit naturel et sain qui permet de fabriquer soi-même de nombreux produits comme la lessive.
Le vinaigre blanc est l’un des produits d’entretien les plus efficaces, naturel et économique : nettoyant multi-usage, désinfectant, désodorisant, détartrant, dégraissant.
Le vinaigre de cidre est quand à lui très bon pour la santé : antiseptique naturel, pour éliminer les pellicules, soulager les démangeaisons. En cas de rhume ou de grippe, vous pouvez préparer un remède maison en mélangeant 2 cuillères à soupe de miel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *