Flux articles

Récits de course

Samoens Trail Tour – Récit de course UTHG 87km

Samoens Trail Tour
Samoens Trail Tour UTHG – Cirque du Fer à cheval

Samoens Trail Tour – UTHG – 87km – 6500D+

Profil de l'UTHG 87km
Profil de l’UTHG 87km – Samoens Trail Tour

L’ultra Tour du Haut du Giffre est un vrai trail montagnard qui traverse le magnifique Cirque du Fer à Cheval et ses cascades. Trail technique et difficile, particulièrement enneigé en 2018.

Taux d’abandon en 2018, statistiques :

  • DNF 26,7% – côte ITRA mini 410 – 52% mettent plus de 19h

Nous côte ITRA : 417 et 452 – Et notre plus grand sommet d’entrainement c’est le terril de Loos en Gohelle 80D+ mdr

Estimez votre temps de course et temps de passage ici en fonction de votre côte ITRA

 

Équipement

Baskets Kalenji Trail, textile Kalenji, sac Oxsitis Hydragon 17L, bâtons Vertical, veste imperméable Hyperlight Raidlight, lampe frontale Armytek

 

Alimentation

Boisson d’effort maison, compote, lait soja chocolat

 

Récit de course Samoens Trail Tour – UTHG 87km

J-1

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Arrivée la veille à Samoëns après 8h de route, nous ne pouvons qu’admirer les lieux. Et surtout découvrir les montagnes que nous allons crapahuter demain.

Nous retirons facilement nos dossards, ainsi que notre tee-shirt, le sac d’allégement et une Eco-cup.

Puis direction l’appartement pour préparer nos affaires, le stresse monte. J’avoue cette fois-ci je flippe un peu.

Faut dire que statistiquement j’ai très peu de chance vu mon niveau et ma côte ITRA de 417 de terminer cette course ! Les barrières sont short. Pour mon homme normalement c’est bon avec sa côte de 452.

vas-y fonce, oublie que t’as aucune chance !

De plus je n’ai jamais fait plus de 13h de course et là j’en ai au moins pour 24h.

Bref c’est le plus gros défi de ma vie de traileuse.

 

Jour J – 4h

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Je suis à la bourre comme d’habitude, nous arrivons 5 minutes avant le départ. Heureusement il est plutôt facile de se garer.

Nous avons juste le temps de déposer notre sac d’allégement et de se placer.

Ça y est c’est parti…Tranquillou car cela monte direct.

Donc on décide pour l’instant de rester ensemble avec mon homme.

Je reste derrière lui et je suis sa cadence.

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Au bout d’une heure le jour se lève et on range notre frontale.

On ne peut qu’admirer le paysage montagnard. Après un passage en sous-bois cela se dégage et devient plus rocailleux.

J’adore cette partie, c’est vraiment magnifique.

On arrive en haut au bout de 2h30 de course. Bref je ne suis pas en avance !

Avant de descendre je décide de resserrer mes chaussures pour éviter les échauffements aux pieds. Je dis à mon homme de ne pas m’attendre et de se faire plaisir, je sais qu’il dévale les pentes. Je ne le reverrai sans doute pas…

Mais je le rettrape au bout de 10 minutes, je trouve cela bizarre. Il me dit qu’il a des soucis avec ses nouvelles baskets Columbia, à cet instant rien ne va plus pour lui.

 

Premier ravito Crêt – 17°km – 7h30

On arrive au premier ravito, je suis trop contente quand je vois les morceaux de pastèques fraîches. Ça fait trop du bien !

Un bout de banane, quelques fruits secs, et un carré de chocolat que je recrache aussitôt car je sais que je n’arriverai pas à l’avaler.

Sur un trail il n’y a que la soupe, compote et fruits qui passent pour moi.

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Maintenant nous attend une belle montée 1200D+ en 8km, je montre du doigt à mon homme le haut de la montagne. Je vois que cela ne l’emballe pas.

Et durant les premiers kilomètres je vois qu’il peine, il me dit qu’il manque de souffle.

J’avance à mon rythme et au bout de quelques minutes je ne le vois plus derrière moi.

Je continue donc mon chemin seule.

Sur le chemin je commence à me faire doubler par les premiers du 50km. Je galère déjà à grimper avec mes bâtons et eux trottinent tranquillou, c’est pas humain lol !

Je vois un hélicoptère arriver, et merde je vais encore me prendre une rafale de vent. Ça m’est arrivée 3 fois sur une course, mais je préfère le voir de loin que pour moi. Si je savais que quelques heures plus tard…

 

Point d’eau refuge de Folly – 20°km

J’arrive au point d’eau près d’un refuge et j’en profite pour aller aux toilettes, car je sais qu’après ce sera plus compliqué.

Après quelques minutes je reprends la route et je vois au loin dans la descente mon homme. Ça va il n’est pas si loin. Quand je vois tout ce que je viens de gravir, je me dis Wouhaou !

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Petit à petit des névés apparaissent, cela glisse bien sur, mais surtout il faut faire attention aux crevasses.

Donc je reste sur le tracé et je fais le grand écart entre la glace et les rochers pour éviter les rimayes.

Je me retrouve sur un glacier, j’ai l’impression d’être au ski sauf que je suis en jupe/tee-shirt.

Finalement le soleil est au rendez-vous, il n’y aura pas d’orages.

Je mets donc ma casquette et mes lunettes car cela m’éblouit. Par contre ma peau apprécie beaucoup moins.

Un homme devant moi casse l’un de ses bâtons, je redouble d’attention pour ne pas en faire autant.

J’arrive en haut au bout de 7h30 de course, je suis à 2300m d’altitude.

Cette année on ne voit même pas le lac de la Vogealle avec toute la neige.

 

Toboggan dans la neige

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Maintenant cela descend donc je décide de mettre mes petits crampons.

Certes je glisse moins, mais sur les pentes enneigées je vais devoir faire comme tout le monde et glisser sur les fesses.

Forcément faire du toboggan dans la neige en jupe ça brule les fesses. Je n’arrive pas à contrôler ma vitesse et je me prends une belle bosse ou je décolle.

Plus de peur que de mal !

C’est une luge pelle qui aurait du être dans le matériel obligatoire mdr

Au final il y en aura 4 à dévaler et allez savoir pourquoi c’est toujours moi qui glisse le plus vite. Je dois avoir le cul aérodynamique mdr.

Je suis gelée, ça pique et je suis trempée, mais c’était fun ! La plupart des coureurs ont retrouvé leur âme d’enfant à cet instant lol.

Moi qui voulait un beau trail montagnard je suis servie.

 

Point d’eau refuge la Vogealle – 27°km

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Au point d’eau du refuge de la Vogealle je m’aperçois que j’ai perdu mon bracelet avec le dénivelé. Et merde j’ai plus de repère du coup !

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Maintenant je descends les pentes rocailleuses et j’admire le Cirque du Fer à cheval et ses superbes cascades. C’est la partie la plus jolie du parcours je trouve, tu sais à ce moment là pourquoi tu es monté.

J’arrive au coeur des falaises au bout de 8h30 de course.

 

Ravito 2 Le Pelly – 37°km – 13h

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Le terrain est enfin praticable donc j’en profite pour dérouler jusqu’au ravito.

Malheureusement je dois attendre 10 minutes car les nouilles ne sont pas cuites et je dois manger. Je prends donc 15 minutes pour me restaurer.

C’est reparti pour une nouvelle montée, 700D+ en 4km.

Elle pique quand même celle là, tout est en sous-bois, cela me fait penser aux Ardennes belges.

J’ai un gros doute, j’ai peur de ne pas passer la barrière ou ne pas avoir le temps de me changer.

Je me fais doubler par quelques coureurs mais dans la descente je les rattrape.

J’ai mis 2h pour la monter et 1h pour la descendre.

 

Ravito 3 Salvigny – 48°km – 15h45 / Barrière horaire 16h30

J’arrive donc avec 45 minutes sur la première barrière horaire. Je prends 15 minutes pour manger et me changer grâce à mon sac d’allégement.

Je découvre mes pieds blanc et fripés !

En effet, je cours avec les pieds mouillés depuis des heures à cause de la neige et les passages de rivières.

Je discute aussi avec mon homme et je sais qu’il n’arrivera pas dans les temps, je suis deg.

 

Maintenant j’ai 1100D+ en 7km à crapahuter.

Je m‘arrête régulièrement 2 minutes pour reprendre mon souffle. Nous sommes plusieurs dans ce cas et nous nous croisons donc régulièrement.

On s’encourage mutuellement et parfois juste un regard et on se comprend

Cette côte est interminable, j’ai mis presque 3h pour arriver au bout !

 

Maintenant j’attaque la descente mais elle est trop raide et trop rocailleuse pour que je trottine. Les genoux commencent à être douloureux aussi donc je les ménage.

Je descends comme je peux ces 8km.

Je me dis que mon homme sera peut-être là du coup à la cascade du Rouget s’il n’est plus en course…

À mi-chemin je reçois un message, il me prévient qu’il a été voir les secouristes au dernier ravito, et vu son état il l’héliporte sur Annecy !

Là psychologiquement c’est pas top, mon homme ne va pas bien, je ne sais même pas si je vais passer la prochaine barrière et je vais peut-être me retrouver sdf à 4h du matin.

En effet, je n’ai pas les clés de la voiture et de l’appartement !

Mon homme me rassure en me disant qu’il a laissé les clés aux secouristes et qu’il est entre de bonnes mains.

Bon là j’ai 2 choix, soit je m’effondre et j’arrête tout, soit je me défonce et je termine pour nous 2.

J’entends au loin l’hélicoptère, et je décide de continuer.

 

Ravito 4 Salvigny – 63°km – 20h20 / Barrière horaire 20h30

J’arrive 7 minutes avant la barrière, j’ai juste le temps de remplir ma poche à eau. J’aurai voulu boire un bouillon de nouilles mais c’est de la bouillie trop cuite.

Un bénévole me prévient de ce qui m’attend et m’influence à stopper.

Merde j’ai pas fait tout ça pour rien, l’abandon n’est pas une option que j’ai envisagé.

Si je suis arrivée à temps c’est que je dois y aller !

Je suis encore en bon état, j’ai pas de gros bobo, je pense que je peux y arriver.

Certes je pars dans l’inconnu, je ne sais pas comment mon corps va réagir après 17h de course et je ne sais pas ce qui m’attend…

Samoens Trail Tour UTHG
Samoens Trail Tour UTHG –  Cascade du Rouget

 

Je suis seule au monde…

Je passe donc à côté de la Cascade du Rouget et sa pluie fine.

Et en commençant la montée je me dis “merde il me manque quelque chose, mes bâtons !”

Fais ch… demi tour donc, je repars pil poil à 20h30.

Je suis étonnée de ne voir personne me suivre, pourtant nous étions plusieurs à arriver dans les temps.

J’attends un peu dans la côte mais non, je suis bien la seule, et pas de serre fil. Ça craint quand même au niveau sécurité je trouve.

En plus c’est THE côte qui m’attend, bien raide avec des racines. Je m’arrête régulièrement et je décide de mettre ma frontale car la nuit tombe.

Je suis seule en forêt, il y aura certainement de la neige en haut.

T’es complètement cinglée !

Je n’aurai pas aimé que ma fille fasse ce choix inconscient. Je vais me retrouver moi aussi héliporté sur Annecy avec mes conneries.

 

Mon guide

Je m’arrête 2 minutes et là je vois arriver à une bonne allure un homme, sans dossard, c’est le serre fil ! Mon sauveur lol

Bref je suis trop contente et ça me rassure, je me disais qu’il pouvait pas me laisser seule quand même. C’est un montagnard et en plus ultra traileur, et il me confirme que je peux y arriver, et qu’il fera tout pour, cool !

Même si je manque de souffle parfois je papote un peu et un deuxième trail nocturne commence. Je lui précise que c’est la première fois que je suis dernière et que je suis avec un serre fil.

On ne voit aucunes lumières à l’horizon, je suis donc loin de l’avant dernier.

J’enfile mon coupe vent car il fait frais avec l’altitude et la cascade à proximité. Je regrette aussi de ne pas avoir pris de manches longues dans mon sac.

Plusieurs fois j’évite d’embrocher de gros crapauds. Par contre je suis un peu déçue de ne pas avoir vu de bouquetin aujourd’hui.

 

Nouvelle compagnie

Maintenant j’attaque les névés et là ça craint, car si tu glisses tu tombes dans le trou noir et tu n’es plus de ce monde je pense.

Arrive un moment où je préviens le serre fil que je ne le sens pas, donc il m’agrippe le bras et heureusement car mon pied a bien glissé. Je me suis cramponnée aussi à mon bâton du coup, mais je me suis fais une belle frayeur.

On aperçoit au loin des frontales, enfin, je ne suis pas si loin des autres.

Un kilomètre plus tard on rattrape une femme à moitié endormie sur un rocher. On décide de faire une sieste de 10 minutes au prochain refuge. On repart donc à trois.

 

Mes paupières sont lourdes

Je trouvais la neige fun cette après midi, mais là plus du tout. J’ai froid, j’ai même mis des gants et parfois je tremble quand je pose mon pied. Je prie pour ne pas glisser.

J’ai hâte que ça se termine.

On arrive enfin à 2350D+, le courageux bénévole est encore là pour nous bipper. J’ai mis 4h pour grimper ces 1300D+ en 10km.

J’entame la descente mais celle-ci n’est pas praticable avec la neige et ensuite elle est raide et rocailleuse.

Je vois au loin les lumières du refuge du lac de Gers, mais je ne les vois pas se rapprocher.

Je sens que mes yeux se ferment et parfois j’ai quelques absences, mes jambes fonctionnent en mode semi automatique. Heureusement que j’ai mes bâtons aussi pour m’équilibrer.

 

Ravito 5 Salvigny – 78°km – 2h

On arrive enfin sur un chemin praticable et on se met à trottiner jusqu’au ravito, où je bois un bouillon. Finalement on décide de repartir aussitôt sans dormir.

Ce serait dommage de ne pas arriver dans les temps pour une sieste, et puis trottiner m’a réveillée.

On repart donc à 3 plus motivé que jamais, on a 2h pour parcourir 10km, on y croit !

Surtout que le serre fil me prévient que sur ce trail l’heure c’est l’heure, si j’arrive après 4h c’est mort !

À ce rythme on rattrape plusieurs coureurs et on perd donc notre serre fil.

On en doublera finalement une dizaine dans cette descente.

Enfin on aperçoit les lumières de Samoëns, on y est presque.

Je passe le pont, je vois l’arrivée proche mais une balise me fait dévier, et finalement je dois parcourir 1km en plus !

Je passe la ligne d’arrivée 30 minutes avant la barrière finale.

On me remet la médaille finisher et je profite du repas offert dans la salle.

Je suis contente d’avoir réussi cet exploit, mais seule, donc ce n’est pas le finish que j’avais imaginé…

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

 

Je tenais à remercier le serre fil Freddy, sans lui ma fin de course aurait peut-être était moins belle. Carine aussi, car on s’est motivé mutuellement pour finir dans les temps.

Les bénévoles qui nous ont attendus parfois tard dans la nuit et le froid.

Les secouristes qui ont pris soin de mon chéri.

Et bien sur à mon homme qui a toujours cru en moi et qui m’a motivée de son lit d’hôpital. Et qui a fini par reconnaître que j’étais plus forte que lui lol.

Je t’aime mon chou et j’espère vivre encore de belles aventures avec toi, rétablis toi vite.

Vidéo Samoens Trail Tour UTHG

Estimation temps de course

Estimation temps de course Trail Roc la Lune – Ultra pas du diable

Calcul temps moyen Ultra pas du diable 122km grâce à votre Indice de Performance ITRA

Pour estimer votre temps de course sur Ultra pas du diable du Trail Roc la Lune, il suffit de connaitre votre côte.

L’ITRA permet à chacun d’identifier son niveau et de mesurer sa performance en comparaison avec celles d’autres courses. Pour apparaitre dans la base de données il faut participer à un trail certifié ITRA.

 

Statistiques temps de course Ultra pas du diable – 122km

Pour estimer votre temps moyen de course sur Ultra pas du diable, il suffit de regarder votre côte ITRA et de comparer avec ceux des finisher 2018 ci-dessous. Il est préférable de comparer avec votre côte Trail L et pas votre côte générale.

Bien sur cela n’est qu’une indication, pleins de paramètres pimentent l’aventure 😉

TEMPS 2018COTEITRA%%
plus de 32hMini37012.13%53.18%
Moyenne442
31-32hMini4028.75%
Moyenne459
30-31hMini4154.04%
Moyenne486
29-30hMini4157.40%
Moyenne486
28-29hMini4286.06%
Moyenne510
27-28hMini4517.40%
Moyenne512
26-27hMini4597.40%
Moyenne521
25-26hMini48010.77%35.69%
Moyenne529
24-25hMini5003.70%
Moyenne529
23-24hMini5158.42%
Moyenne557
22-23hMini5405.73%
Moyenne587
21-22hMini5627.07%
Moyenne600
20-21hMini5885.39%9.10%
Moyenne611
19-20hMini6192.03%
Moyenne647
18-19hMini6431.68%
Moyenne675
17-18hMini7110.35%Elite 2,03%
Moyenne711
15-17hMini6961.68%
Moyenne753

Comme vous pouvez le constater la majorité des coureurs mettent plus de 26h de course pour terminer le parcours de Ultra pas du diable. Il faudra donc passer quelques heures de nuit pour les derniers.

Ils ont aussi une côte ITRA supérieure à 370.

Taux d’abandons : 20%

N’hésitez pas à liker notre page Facebook, j’ajouterai d’autres courses 😉

 

Calcul de votre temps de passage et feuille de route

Estimation temps de passage Ultra pas du diable :

Les écarts se creusent surtout après Dourbies.

Il est important pour soi et pour les suiveurs d’avoir une estimation de vos temps de passage. Cela permet de savoir si vous êtes capable de terminer dans les temps, estimer le temps entre chaque ravito, quelle partie se fera de nuit…

Coucher du soleil : 21h02

Temps de course de nuit : de 0 à 2h30 et de 17h à 26h30

Vous devrez donc parcourir au maximum 12h de nuit et avoir une lampe frontale adéquate.

Lever du soleil : 6h33

Feuille de route en fonction de votre temps de course prévu

4h départDourbiesAumessasCondamineSauclieresArrivée
Barrières17h4526h4535h
Km609198114120
But 31h11h30-12h2020h-21h22h-24h28h15-29h31h
But 29h11h-11h3018h30-19h21h-22h26h40-27h3029h
But 27h10h30-11h1017h-18h19h-21h24h50-25h2027h
But 25h9h30-10h3016h-17h18h-19h23h-23h2025h
But 23h9h-10h15-16h17h-18h21h-21h2023h
But 21h8h30-9h14h-15h16h-17h19h-19h3021h
But 20h8h20-8h3013h30-14h15h-15h4518h30-18h4020h
Récits de course

Maxi race 2018 – Récit de course 42km

Maxi Race - Vue sur Annecy
Maxi Race – Vue sur Annecy

Marathon Race – 42km – 2650D+

Dénivelé Trail Marathon race - 42km
Dénivelé Trail Marathon race – 42km

Le Marathon Race est l’une des courses de la Salomon Gore Tex Maxi Race.

Cela correspond à la moitié du tour du Lac d’Annecy, avec 2 belles montées et des panoramas magnifiques.

 

J-1 – Marathon Race

maxi race
maxi race
maxi race
previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Nous sommes donc arrivés la veille pour retirer notre dossard au maxi village, au pied de la plage d’Albigny à Annecy le Vieux après 7h de route.

Il fait lourd, j’appréhende un peu la chaleur pour demain.

Petite photo souvenir gratuite au photocall, vérification du matériel obligatoire et nous retirons notre dossard facilement. Dans le sachet on y trouve aussi une bière et une éco cup.

Puis après avoir trainé dans le maxi village on s’installe quelques instants sur la plage pour admirer le paysage.

Enfin direction Doussard ou nous logeons pour éviter de prendre la navette et perdre 1h de sommeil.

 

Le départ – 7h30 – Marathon Race

Il fait lourd mais le ciel est nuageux, tant mieux. Je prévois quand même dans mon sac une casquette saharienne. J’ai réduit le taux de sucre dans ma boisson isotonique maison et j’ai pris en plus une petite gourde d’eau.

maxi race
maxi race
previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Le départ se fait par SAS en fonction de la côte ITRA et du numéro de dossard. Donc facile de se jauger le long de la course.

Mais l’entrée dans celui-ci est compliqué car il est déjà complet. Certains coureurs une fois rentrés se sont avancés dans un autre sas en passant sous la rubalise. Ils ont donc pris la place d’autres traileurs. On doit donc reculer en bout de fil. Bref il vaut mieux arriver bien à l’avance, on est 1800 !

On attend donc sagement notre tour, rien de transcendant, pas de musique. Je démarre en trottinant puis j’accélère le pas car je sais que les trois premiers kilomètres sont plats. Je suis à 5′ au km. Mon homme est parti devant, j’espère que sa course se passera au mieux.

maxi race
maxi race

J’arrive à la première côte, on est en fil indienne, au bout de 500m je décide de sortir mes bâtons.

J’ai déjà chaud, il fait lourd, mais heureusement on est en sous-bois.

Puis l’ascension est stoppée au moins 20 minutes à cause d’un tronc d’arbre ! Bref c’est quand même un avantage d’être dans les premiers sas. Du coup j’en ai profité un peu pour papoter avec une amie et une autre coureuse.

 

9°km – 1h40 de course – Point d’eau 1

La première partie de cette montée est en sous-bois sur 5km. Quand on sort de celui-ci on est acclamé par les supporters du jour à coup de cloche, ça motive.

Ensuite je ne peux qu’admirer le paysage alpin, c’est une autre partie qui commence.

maxi race
maxi race

Au bout d’un kilomètre j’arrive au premier point d’eau. Je me rafraichis la figure et bois quelques gorgées d’eau fraiche, je ne tarde pas.

J’entends un bénévole dire “maintenant c’est la partie la plus dure”. Ok au moins je le sais lol.

Et c’est vrai que rien qu’en regardant plus haut, ça parait pas mal. Je peux apercevoir la fil de coureurs et même de la neige.

maxi race
maxi race

Bon je me fais plus doubler que l’inverse il faut le dire. Mais bon chacun gère sa course à sa façon.

Heureusement le ciel est nuageux car nous sommes à découvert, et cela aurait été encore plus difficile sous un soleil de plomb.

Au bout de 3 kilomètres et 40 minutes plus tard je me dis “cool je ne peux pas aller plus haut”.

Cette fois-ci c’est les vaches qui sonnent les cloches.

Enfin je déroule car cela descend, je me retrouve de nouveau en sous-bois.

maxi race
maxi race
previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

 

12°km – 2h20 de course

maxi race
maxi race
maxi race
previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Je repasse de l’autre côté de la montagne et je vois apparaitre le Lac d’Annecy.

Mais je vois surtout une nouvelle montée et une file de coureur. Bon ok la 3° partie commence.

Celle-ci est plus rocailleuse et sèche, il faut se frayer un chemin et bien choisir ses appuis.

Puis j’entends mon prénom, je relève la tête et je vois mon homme. Je suis contente mais je me dis aussi que si je le rattrape c’est qu’il n’est pas en forme.

En effet, il me dit qu’il est lessivé, qu’il n’a déjà plus de jus. Est-il parti trop vite ? a-t-il assez mangé et bu ?

Bref on continue notre chemin ensemble. Cela permet de faire quelques photos sur ce sommet rocheux du Roc Lancrenaz.

 

15°km – 3h20 de course – Roc Lancrenaz

Ça y est la première ascension est faite, je dis à mon homme que l’on a fait le plus dur : 1200D+ sur 12km.

On déroule donc pour entamer la descente, parfois sur quelques glaciers, la fraicheur est au rendez-vous.

maxi race
maxi race

Puis on repart en sous-bois où la descente est très raide et rocailleuse, donc difficile de dérouler. Je suis plus sur la retenue, donc les cuisses chauffent. Mon homme joue au yoyo alors que moi je descends à la même allure.

Au bout de quelques kilomètres je ne le vois plus derrière moi…

Je croisent certains coureurs sur le bas côté avec la cheville en vrac et d’autres traileurs s’occupant d’eux. Il faut que je reste prudente.

 

21°km – 4h de course – Point d’eau 2

J’arrive au 2° point d’eau, je prends quelques minutes pour me rafraichir.

Mon homme arrive démoralisé, je lui dis de prendre son temps et de bien récupérer. Je repars donc seule.

 

27°km – 5h de course – Ravito

maxi race
maxi race
maxi race
previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

J’arrive enfin au seul et unique ravito. Vu certains commentaires de l’année dernière je ne m’attendais pas à grand chose.

Au final je suis ravie, il y a de tout : Pepsi, St Yorre, soupe, thé, quiche, abondance, pomme, banane, chips, chocolat, noix de cajou, Tucs, pains d’épices…

Je prends donc un bon bol de soupe aux vermicelles, des quartiers de pomme, banane…

Enfin j’ai même le luxe de pouvoir aller aux toilettes et me laver mes mains poisseuses. Il y a même un podologue.

Et surtout mon homme arrive quelques minutes plus tard, ça me rassure. Je lui dis de bien se restaurer et que cela ira mieux.

Un ptit bisous et je repars au bout de 20 minutes.

maxi race
maxi race

Maintenant commence la dernière ascension, normalement elle est moins hard que la première : 790D+ sur 10km.

Contrairement à la première ascension je ne me fais pas doubler, pourtant je vais toujours à la même allure 12′ au km. Le paysage me fait penser aux Ardennes.

maxi race
maxi race

Plusieurs fois je pense arriver en haut et non ça redescend pour mieux remonter.

Je pensais qu’il y avait un pont d’eau au 35°km et non rien à part quelques supporters.

Et surtout la pente la plus raide m’attend ! Je me prends 100D+ en 300m.

 

36°km – 7h50 de course – Mont Baron

maxi race
Maxi Race - Vue sur Annecy
maxi race
maxi race
previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Bon il faut le dire cette ascension a été interminable, mais la vue du Mont Baron est exceptionnelle sur le Lac d’Annecy. Je sais pourquoi j’ai fait tout ça !

Je mange une compote et je commence la dernière descente en espérant que celle-ci ne soit pas trop raide. J’arrive à dérouler mais je suis souvent freinée par d’autres coureurs.

J’ai du jus, j’ai mal nul part, je m’éclate en me frayant un chemin. Par contre je me doute que pour ceux qui ont mal cette descente est mortelle.

Je gagne 95 places dans cette descente !

Je sors du sous-bois et j’arpente la passerelle où je peux apercevoir l’arrivée.

Allez, j’y suis presque. Encore quelques mètres sur le ponton en bois, l’acclamation de la foule et j’arrive enfin sous l’arche d’arrivée au bout de 9h de course.

maxi race
maxi race
maxi race
previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Mon homme arrivera 40 minutes plus tard en ayant était dévié au Mont Baron suite à l’orage. Il n’a donc pas pu gravir le sommet pour des questions de sécurité.

Mais je suis fier de lui car il n’a pas lâché, c’est un bon entrainement pour le mental !

J’ai rêvé toute la course non pas de passer la ligne, mais de plonger en arrivant dans le Lac d’Annecy. Mais attendre mon homme m’a refroidie. De plus le vent s’est levé et je n’étais plus du tout motivée mdr.

On a retiré nos tee-shirt finisher et on est reparti juste avant l’orage.

Des souvenirs pleins la tête, un superbe trail bien technique avec des étapes et des points de vue différents. À refaire…

La vidéo de notre aventure parle d’elle même, il faut juste prendre le temps de regarder et d’admirer durant un trail 😉

 

Vidéo du Trail Maxi race

Estimation temps de course

Estimation temps de course UTPMA – 105km

calcul utpma

Calcul temps moyen UTPMA 105km grâce à votre Indice de Performance ITRA

Pour estimer votre temps de course sur UTPMA – 105km il suffit de connaitre votre côte.

L’ITRA permet à chacun d’identifier son niveau et de mesurer sa performance en comparaison avec celles d’autres courses. Pour apparaitre dans la base de données il faut participer à un trail certifié ITRA.

 

Statistiques temps de course UTPMA – 105km

Pour estimer votre temps moyen de course sur UTPMA – 105km, il suffit de regarder votre côte ITRA et de comparer avec ceux des finisher 2017 ci-dessous. Il est préférable de comparer avec votre côte Trail L et pas votre côte générale.

Bien sur cela n’est qu’une indication, pleins de paramètres pimentent l’aventure 😉

Temps 2017COTEITRA%%
plus de 25hMini38512.23%54.74%
Moyenne445
23-25hMini41023.24%
Moyenne487
21-23hMini44019.27%
Moyenne508
19-21hMini50319.87%36.99%
Moyenne553
18-19hMini5289.48%
Moyenne588
17-18hMini5627.64%
Moyenne611
16-17hMini5921.85%6.13%
Moyenne635
15-16hMini6622.75%
Moyenne700
14-15hMini6861.53%
Moyenne705
13-14hMini7401.53%Elite 2,14%
Moyenne795
12-13hMini8340.61%
Moyenne860

Comme vous pouvez le constater la majorité des coureurs mettent plus de 21h de course pour terminer le parcours de UTPMA – 105km. Il faudra donc passer quelques heures de nuit pour les derniers.

Ils ont aussi une côte ITRA supérieure à 385.

Taux d’abandons : 30%

N’hésitez pas à liker notre page Facebook, j’ajouterai d’autres courses 😉

 

Calcul de votre temps de passage et feuille de route

Estimation temps de passage UTPMA – 105km :

Les écarts se creusent surtout après Peyrol.

Il est important pour soi et pour les suiveurs d’avoir une estimation de vos temps de passage. Cela permet de savoir si vous êtes capable de terminer dans les temps, estimer le temps entre chaque ravito, quelle partie se fera de nuit…

Coucher du soleil : 21h56

Temps de course de nuit : de 0 à 6h et de 22h à 26h40

Vous devrez donc parcourir au maximum 10h40 de nuit et avoir une lampe frontale adéquate.

Lever du soleil : 5h46

Feuille de route en fonction de votre temps de course prévu

0H departVelzicPerthusLioranPeyrolMandaillesLascelleSt SimonArrivée
Barri?res4h058h1012h3515h3017h3021h3324h4526h40
Km16.332.751.76270.586.299106.7
But 24h2h-2h205h15-6h9h20-10h3012h40-13h3014h45-16h19h15-20h22h-22h4524h
But 23h2h-2h205h-5h509h15-10h12h30-13h3014h30-15h3018h45-19h3021h30-22h23h
But 22h2h-2h205h-5h409h-9h4011h50-12h5014h-15h17h30-18h3020h30-21h22h
But 21h1h50-2h204h50-5h308h30-9h3011h30-12h3013h30-14h3017h-18h19h40-20h21h
But 20h1h45-2h104h30-5h108h20-9h10h40-11h4012h30-13h3016h-16h5018h40-19h20h
But 19h1h45-2h054h30-5h107h50-8h5010h40-11h4012h-13h15h30-16h17h45-18h19h
But 18h1h40-1h554h-4h407h15-8h9h40-10h4011h15-12h1514h45-15h2516h50-17h1518h
But 17h1h40-1h554h-4h307h-7h459h15-10h2010h50-11h5013h50-14h3015h50-16h2017h
Estimation temps de course

Estimation temps de course Ardenne Mega Trail

calcul ardenne mega trail

Calcul temps moyen Ardenne Mega Trail 93km grâce à votre Indice de Performance ITRA

Pour estimer votre temps de course sur Ardenne Mega Trail – 93km il suffit de connaitre votre côte.

L’ITRA permet à chacun d’identifier son niveau et de mesurer sa performance en comparaison avec celles d’autres courses. Pour apparaitre dans la base de données il faut participer à un trail certifié ITRA.

 

Statistiques temps de course Ardenne Mega Trail – 93km

Pour estimer votre temps moyen de course sur Ardenne Mega Trail – 93km, il suffit de regarder votre côte ITRA et de comparer avec ceux des finisher 2017 ci-dessous. Il est préférable de comparer avec votre côte Trail L et pas votre côte générale.

Bien sur cela n’est qu’une indication, pleins de paramètres pimentent l’aventure 😉

TEMPS 2017COTEITRA%%
plus de 19hMini41114.60%55.10%
Moyenne473
18-19hMini43223.80%
Moyenne497
17-18hMini45816.70%
Moyenne518
16-17hMini48415.70%36.80%
Moyenne546
15-16hMini51710.80%
Moyenne574
14-15hMini55510.30%
Moyenne596
13-14hMini5944.90%7.10%
Moyenne645
12-13hMini6542.20%
Moyenne668
11-12hMini7231.00%Elite
Moyenne725

Comme vous pouvez le constater la majorité des coureurs mettent plus de 17h de course pour terminer le parcours de Ardenne Mega Trail – 93km. Il faudra donc passer quelques heures de nuit pour les derniers.

Ils ont aussi une côte ITRA supérieure à 411.

Taux d’abandons : 45,7%

N’hésitez pas à liker notre page Facebook, j’ajouterai d’autres courses 😉

 

Calcul de votre temps de passage et feuille de route

Estimation temps de passage Ardenne Mega Trail – 93km :

Les écarts se creusent surtout après 50km.

Il est important pour soi et pour les suiveurs d’avoir une estimation de vos temps de passage. Cela permet de savoir si vous êtes capable de terminer dans les temps, estimer le temps entre chaque ravito, quelle partie se fera de nuit…

Coucher du soleil : 21h58

Temps de course de nuit : 17h à 20h30 +1h au départ

Vous devrez donc parcourir au maximum 4h30 de nuit et avoir une lampe frontale adéquate.

Lever du soleil : 5h47

Feuille de route en fonction de votre temps de course prévu

5h departHaulméBognyDevilleAnchampsPetite CCerceauxNauxArrivée
Barrières5h1510h3015h3018h4520h30
Km2027325165738693
But 19h2h50-3h104h-4h305h-5h308h30-9h2012h-13h1014h50-15h1517h15-17h4019h
But 18h2h30-3h3h30-4h154h30-5h158h-8h4511h45-12h3014h-14h3016h30-16h4518h
But 17h2h30-3h3h20-4h4h-5h7h30-8h3010h45-11h4513h-14h15h30-16h17h
But 16h2h20-3h3h20-4h4h-5h7h20-8h10h30-11h1512h30-13h1014h40-15h1016h
But 15h2h20-2h303h15-4h4h-4h307h-7h5010h-10h3011h45-12h2013h40-14h1515h
But 14h2h-2h303h-3h303h30-4h6h30-7h9h20-9h4011h-11h3012h50-13h2014h
Estimation temps de course

Estimation temps de course Échappée Belle – 144km

calcul échappée belle

Calcul temps moyen Échappée Belle 144km grâce à votre Indice de Performance ITRA

Pour estimer votre temps de course sur Échappée Belle – 144km il suffit de connaitre votre côte.

L’ITRA permet à chacun d’identifier son niveau et de mesurer sa performance en comparaison avec celles d’autres courses. Pour apparaitre dans la base de données il faut participer à un trail certifié ITRA.

 

Statistiques temps de course Échappée Belle – 144km

Pour estimer votre temps moyen de course sur Échappée Belle – 144km, il suffit de regarder votre côte ITRA et de comparer avec ceux des finisher 2017 ci-dessous. Il est préférable de comparer avec votre côte Trail Ultra XL et pas votre côte générale.

Bien sur cela n’est qu’une indication, pleins de paramètres pimentent l’aventure 😉

TEMPS 2017COTEITRA%%
plus de 52hMini40610.90%59%
Moyenne496
50-52hMini42816.60%
Moyenne533
48-50hMini43811.30%
Moyenne554
46-48hMini4698.90%
Moyenne566
44-46hMini48811.30%
Moyenne568
42-44hMini51210.50%32%
Moyenne585
40-42hMini5168.10%
Moyenne608
38-40hMini5777.70%
Moyenne644
36-38hMini5775.70%
Moyenne644
34-36hMini6112.00%5%
Moyenne680
32-34hMini6453.30%
Moyenne682
30-32hMini7192.00%Elite 4%
Moyenne756
28-30hMini7421.70%
Moyenne796

Comme vous pouvez le constater la majorité des coureurs mettent plus de 44h de course pour terminer le parcours de Échappée Belle – 144km. Il faudra donc passer 2 nuits en pleine montagne.

Ils ont aussi une côte ITRA supérieure à 406.

Taux d’abandons : 50%

N’hésitez pas à liker notre page Facebook, j’ajouterai d’autres courses 😉

 

Calcul de votre temps de passage et feuille de route

Estimation temps de passage Échappée Belle – 144km :

Les écarts se creusent surtout après Pleynet, tout dépend comment vous gérerez vos temps de repos durant la nuit.

Il est important pour soi et pour les suiveurs d’avoir une estimation de vos temps de passage. Cela permet de savoir si vous êtes capable de terminer dans les temps, estimer le temps entre chaque ravito, quelle partie se fera de nuit…

Coucher du soleil : 20h34

J1 Temps de course de nuit : 14h30 à 25h + 1h au départ

J2 Temps de course de nuit : 38h30 à 49h

Vous devrez donc parcourir au maximum 22h de nuit et avoir une lampe frontale adéquate.

Lever du soleil : 7h07

Feuille de route en fonction de votre temps de course prévu

6h departArselleLa PraColletAiguebellePleynetGleyzinMoretanPeriouleColletPelousePontetArrivée
Barrières8h12h3016h22h28h36h44h50h54h
Km162838476379858898114131144
But 52h3h-3h205h40-6h409h20-10h3013h-14h19h40-20h3025h-27h28h30-30h3030h-31h5034h-35h41h-43h47h30-49h52h
But 48h2h30-3h5h-6h8h-9h3011h20-12h4016h30-19h3022h-24h3026h-29h27h30-30h30h30-33h38h-40h43h30-44h3048h
But 44h2h30-2h505h-5h308h-9h11h-12h16h30-18h21h-23h23h30-26h3026h-28h29h-31h35h-36h40h-41h44h
But 42h2h20-2h404h40-5h307h30-8h3010h30-11h3015h-17h20h-23h23h-26h24h-27h27h30-30h34h-35h39h-39h3042h
But 40h2h15-2h404h30-5h7h30-8h3010h-11h14h-16h19h-20h3022h30-24h23h30-25h26h30-28h32h30-33h37h-38h40h
But 38h2h15-2h404h30-5h7h30-7h4510h-10h4014h-15h3019h21h-22h22h-23h25h-26h30h30-32h35h-35h3038h
Débuter en running trail

Les galères du premier triathlon et comment s’y préparer

départ natation triathlon

Débutant en triathlon ?

Voilà ce qui vous attend lors de votre premier triathlon :

 

Oublier du matériel et courir dans le premier commerce du coin

 

Arriver devant un parc à vélo fermé

  • Prévoir d’arriver au moins 1h à l’avance

 

Ne pas savoir où coller tous les autocollants dossards, de quel côté fixer la puce…

 

Ne pas savoir quoi faire dans le parc à vélo

 

Se retrouver pied nus dans les graviers

  • Prévoir des tongs

 

Mettre 30 minutes pour enfiler sa combi et la craquer avec ses ongles

  • Essayer avant, remonter la combi en tirant vers l’intérieur

 

Se prendre des coups dans la gueules, perdre ses lunettes…

  • Prendre des cours d’auto-défense, partir en dernier si on n’est pas très bon nageur

 

Boire la tasse dans une eau douteuse, se retrouver bloqué dans les algues, sous la bouée…

  • Choisir un triathlon avec natation en piscine

 

Dériver, suivre bêtement celui devant soi et faire 100m en plus

  • Lever la tête hors de l’eau de temps en temps pour vous orienter

 

Avoir un vertige en sortant de l’eau et se vautrer comme une grosse baleine sur le sable

  • Remonter tranquillement en sortant de l’eau

 

Se perdre dans le parc à vélo

  • Repérer où est votre vélo, où sont les entrées et sorties

 

Se prendre un carton par l’arbitre

 

Être le seul en baskets sur son vélo de course emprunté à papi

  • Pas grave c’est pas l’équipement qui fait le cycliste, et puis vous ne visez pas les premières places ?

 

Être le seul à pousser son biclou avec le guidon

  • Entrainez vous à diriger votre vélo par la selle

 

Mouliner ou avoir du mal à relancer après la ligne

  • Vérifier et adapter votre braquet (vitesses) avant le départ

 

Avoir le kit de réparation crevaison et ne pas savoir s’en servir

  • Y a plus qu’à apprendre, ou prier que cela n’arrive pas

 

Perdre vos jambes après le vélo

  • Il vous faudra quelques minutes pour les retrouver, travailler l’enchaînement
Estimation temps de course

Estimation temps de course Ultra Race – 116km

calcul ultra race

Calcul temps moyen Ultra Race 116km grâce à votre Indice de Performance ITRA

Pour estimer votre temps de course sur Ultra Race – 116km il suffit de connaitre votre côte.

L’ITRA permet à chacun d’identifier son niveau et de mesurer sa performance en comparaison avec celles d’autres courses. Pour apparaitre dans la base de données il faut participer à un trail certifié ITRA.

 

Statistiques temps de course Ultra Race – 116km

Pour estimer votre temps moyen de course sur Ultra Race – 116km, il suffit de regarder votre côte ITRA et de comparer avec ceux des finisher 2017 ci-dessous. Il est préférable de comparer avec votre côte Trail Ultra XL et pas votre côte générale.

Bien sur cela n’est qu’une indication, pleins de paramètres pimentent l’aventure 😉

Temps 2017CoteITRA%%
plus de 29hMini3809.00%66.00%
Moyenne455
27-29hMini40919.70%
Moyenne497
25-27hMini44516.30%
Moyenne525
23-25hMini46820.50%
Moyenne551
22-23hMini50010.00%27.00%
Moyenne573
21-22hMini5197.30%
Moyenne591
20-21hMini5424.80%
Moyenne617
19-20hMini5814.60%
Moyenne648
18-19hMini6162.70%6.10%
Moyenne675
17-18hMini6831.75%
Moyenne716
16-17hMini6721.75%
Moyenne734
15-16hMini7421.00%Elite 1,6%
Moyenne781
13-14hMini8240.60%
Moyenne883

Comme vous pouvez le constater la majorité des coureurs mettent plus de 24h de course pour terminer le parcours de Ultra Race – 116km. Il faudra donc passer une nuit en pleine montagne.

Ils ont aussi une côte ITRA supérieure à 380.

Taux d’abandons : 38%

N’hésitez pas à liker notre page Facebook, j’ajouterai d’autres courses 😉

 

Calcul de votre temps de passage et feuille de route

Estimation temps de passage Ultra Race – 116km :

Les écarts se creusent surtout après Combe.

Il est important pour soi et pour les suiveurs d’avoir une estimation de vos temps de passage. Cela permet de savoir si vous êtes capable de terminer dans les temps, estimer le temps entre chaque ravito, quelle partie se fera de nuit…

Coucher du soleil : 21h39

Temps de course de nuit : 0h à 4h30 et 20h à 28h20 (la majorité des coureurs terminent la nuit)

Vous devrez donc parcourir au maximum 12h50 de nuit et avoir une lampe frontale adéquate.

Lever du soleil : 5h57

Feuille de route en fonction de votre temps de course prévu

1h30 departroute SSemnozMaisonsCret duCombeDoussardAulpsMentonContreb.Arrivée
Barrières2h4h308h3010H4014h3018h2021h4526h28h3030h
Km818364358718196103117
But 29h1h10-1h203h30-3h506h30-7h309h30-10h3012h30-13h3016h30-17h3020h30-21h3023h30-24h3027h30-28h1029h
But 27h1h-1h153h-3h306h-6h308h30-9h3011h-12h14h-15h3019h-20h3021h30-22h3025h20-26h27h
But 25h1h-1h153h-3h305h30-6h308h-9h10h30-11h3013h30-14h5018h30-19h2020h30-21h3023h30-24h2025h
But 23h1h-1h103h-3h205h15-6h107h30-8h309h30-10h5012h30-13h5017h-17h5019h-19h3022h-22h2023h
But 21h0h50-1h052h30-2h504h30-5h307h-8h8h30-9h3011h30-12h3015h30-16h17h30-18h19h50-20h0521h
But 19h0h50-1h2h30-2h404h30-5h6h30-7h208h10-9h10h30-11h2014h-15h15h30-16h3017h30-18h3019h

 

Récits de course

Trail La Bouillonnante – récit de course 50km

L’arrivée – Trail La bouillonnante
L’arrivée – Trail La bouillonnante

La Bouillonnante – 50km – 2450D+

Dénivelé Trail La Bouillonnante 50km
Dénivelé Trail La Bouillonnante 50km

C’est un superbe trail dans les Ardennes Belges, très nature et technique avec 2 passages à gués.

Cette année on a même la chance d’avoir un temps splendide, voir un peu trop…

De plus nous avons embarqué notre fille de 16 ans dans l’aventure. En effet, mon homme va l’accompagner sur son premier trail de 29km et 1300D+. Chose impossible en France.

Un week end trail en famille donc.

On récupère nos dossards et cadeaux la veille au soir : une bière, un buff, un gobelet

Trail La Bouillonnante cadeau
Trail La Bouillonnante cadeaux

Le départ – 8h – La Bouillonnante

Le départ dans la cour d’honneur du Château-Fort féodal de Bouillon est exceptionnel. En effet, celui-ci surplombe la ville et la Semois sur 3 pitons rocheux.

Trail La Bouillonnante - Départ du chateau
Trail La Bouillonnante – Départ du chateau

Seul les coureurs peuvent entrer et admirer la vue imprenable. Le château se compose de trois fortins reliés par des ponts.

Trail La Bouillonnante - Départ du chateau
Trail La Bouillonnante – Départ du chateau

Les premières minutes se font en marchant, cela laisse le temps d’admirer les couloirs et les méandres du château.

Puis ça déroule et on est acclamé par la foule et les tam tam.

 

Après une descente sur bitume je longe la Semois et je reste vigilante car le chemin est en pavés.

Puis la file de coureurs ralentit devant la première montée assez raide en forêt.

Trail La Bouillonnante - Première montée
Trail La Bouillonnante – Première montée

J’ai oublié de prendre mes bâtons donc il faudra gérer autrement. Certes cela aide mais on se sent plus libre et plus léger sans.

Et puis ce sera un bonne entrainement pour les cuisses.

Je passe cette première côte sans problème, puis cela descend jusqu’à un petit ruisseau.

Trail La Bouillonnante
Trail La Bouillonnante

Ensuite cela remonte de nouveau, celle-ci est moins raide mais plus longue.

Je sais que ce n’est pas mon fort la marche rapide, j’ai encore des progrès à faire.

Je me fais donc doubler dans cette partie mais dans la descente suivante je les rattrape.

On entre ensuite dans une forêt de résineux, avec le sol en mousse et quelques parois rocheuses.

Trail La Bouillonnante
Trail La Bouillonnante

 

Poupehan – 11°km – 9h20

Je passe le premier point de contrôle en 1h20 et j’attaque une nouvelle montée assez raide. Il y a du coup un nouveau ralentissement.

Arrivée en haut on ne peut qu’admirer la vue sur la Semois.

Trail La Bouillonnante
Trail La Bouillonnante

Puis cela redescend et les chemins deviennent plus sinueux et sauvages, avec des roches à traverser.

Je commence à avoir chaud et j’ai hâte d’arriver au premier ravito.

 

Frahan – 16°km – 10h20

J’arrive au ravito 1 en 2h20 de course et avec quelques minutes d’avance sur l’année dernière.

Trail La Bouillonnante - Ravito Frahan
Trail La Bouillonnante – Ravito Frahan

Je trouve une bassine d’eau et je plonge mes mains dedans. Je m’asperge aussi le visage et le corps, ça fait trop du bien !

Ensuite je presse 2 quartiers d’orange dans de l’eau et je mange quelques morceaux de banane.

Puis je repars en traversant la passerelle.

Trail La Bouillonnante
Trail La Bouillonnante

Jusqu’ici tout va bien.

J’envoie un message à ma fille et mon homme pour les avertir et leur souhaiter bonne course car leur départ est à 10h30. J’espère que tout se passera bien pour eux.

 

Je traverse des chemins jonchés de fleurs sauvages et de roches, le parcours est vraiment agréable.

Trail La Bouillonnante
Trail La Bouillonnante

Je décide d’allumer mon MP3 et je savoure l’instant avec K’s Choice dans les oreilles.

Trail La Bouillonnante
Trail La Bouillonnante

Puis une nouvelle montée m’attend et pas des moindres, la plus longue du parcours : 240D+ sur 2,5km.

Arrivée en haut une statue surplombe la vallée.

Trail La Bouillonnante
Trail La Bouillonnante

Allez maintenant ça déroule.

J’arrive au village de Mouzaive, je traverse le pont et j’attaque l’une des côtes la plus raide du parcours. C’est dans ces moments là où je me dis que les bâtons m’auraient bien servie quand même !

Mais surtout je sens mon cœur qui s’emballe, je suis essoufflée, je surchauffe ! Je suis obligée de m’arrêter plusieurs fois, la chaleur me cloue sur place.

Nous sommes plusieurs dans ce cas, ça me rassure un peu, je ne suis pas la seule à souffrir de la chaleur.

Je vois le chrono qui tourne et la première barrière horaire approche.

 

Alle – 27°km – 12h

J’arrive au ravito 2 au bout de 4h de course et avec 30 minutes d’avance sur la barrière horaire. J’ai toujours quelques minutes d’avance par rapport à l’an dernier.

Je demande que l’on m’asperge d’eau des pieds à la tête.

Il est 12h et il fait 30°C, même si le parcours est assez ombragé, l’atmosphère est très lourd.

J’ai fait la moitié du parcours, pas de gros bobo mais je souffre de la chaleur.

 

Là va commencer ma lente et douloureuse avancée.

Je me force à boire des petites gorgées régulièrement, mais je manque d’énergie.

J’ai même pas envie d’entendre de la musique car cela ne me boostera pas d’avantage. Ce n’est pas le mental qui flanche mais le physique.

Je préfère le pluie et le vent au final ! Passer de 10 à 30°C en quelques jours, mon corps n’a pas eu le temps de s’y préparer.

Quand j’arrive en forêt avec le ruisseau en contrebas j’ai qu’une envie, me poser les pieds dans l’eau et flâner.

Trail La Bouillonnante
Trail La Bouillonnante

Là je me dis que j’aurai mieux fait de faire le 29 avec mon homme et ma fille, ou faire de la randonnée mdr.

D’ailleurs, je reçois un message, elle a passé le premier ravito et elle est dans le dur. Tu m’étonnes, moi même j’y suis !

Allez faut que je tienne, c’est pas aujourd’hui que je dois flancher, ma fille est là.

Je ne suis qu’à 40 minutes d’eux, je pourrai peut-être les rattraper.

Trail La Bouillonnante
Trail La Bouillonnante

D’ailleurs je commence à doubler les derniers du 29km, dont la joëlette. Ils ont vraiment du courage, respect.

 

Frahan – 37°km – 14h

J’arrive de nouveau à Frahan après 6h de course. J’ai maintenant quelques minutes de retard par rapport à l’an dernier.

Je remplis ma poche à eau d’eau fraîche. Je ne tarde pas et je continue ma route.

Mais là m’attend le mur, la côte la plus raide : 175D+ sur 1km.

Cette montée se fait en pointillé, comme beaucoup d’autres coureurs. On ne se parle pas mais on se regarde et on se comprend.

Puis c’est la descente, les petits ruisseaux qui font du bien.

 

Et de nouveau une montée, plusieurs coureurs sont assis ou allongés au pied de celle-ci.

Je me pose avec eux quelques minutes et je me lance, j’essaie de gérer au mieux.

Enfin en fonction de ce que mon corps peut me donner.

Mon homme me précise qu’ils sont au dernier ravito, je lui précise que je suis dans la montée. Ce n’est pas la peine qu’il m’attende.

L’année dernière j’y étais déjà, j’aurai pu finir avec eux.

J’arrive aux cordes et aux échelles au bout de 6h40 de course.

Trail La Bouillonnante - Échelle
Trail La Bouillonnante – Échelle

Je vois le chrono tourner et la barrière approchée, je voudrai courir sur certaines parties mais je ne tiens pas.

 

Botassard – 44°km – 16h

J’arrive quelques minutes avant la barrière horaire au dernier ravito et 8h de course.

Je bois juste de l’eau et je pars.

C’est bientôt la fin et les derniers kilomètres sont agréables.

 

Après une descente j’arrive enfin au passage à gué. J’en ai rêvé toute la course !

Semois – Trail La bouillonnante
Semois – Trail La bouillonnante

La fraîcheur me saisit mais ça fait trop du bien. J’ai de l’eau jusqu’au nombril et je m’agrippe à la corde. J’essaie de bien placer mes pieds pour ne pas glisser.

Je ressors trempée mais en meilleur forme.

J’en profite pour trottiner, les jambes sont plus légères.

 

Puis c’est le 2° passage dans la Semois.

Semois – Trail La bouillonnante
Semois – Trail La bouillonnante

Le niveau de l’eau est plus bas mais le tracé est plus long.

Par contre cette année pas de photographe, je suis un peu déçue. D’ailleurs j’en ai vu aucun sur le parcours.

 

Allez dernière montée et j’y suis.

Ma fille m’annonce qu’elle est finisher, je suis trop fière d’elle.

J’arrive au belvédère, je ne peux plus aller plus haut, maintenant c’est de la descente.

 

L’arrivée – Trail La bouillonnante

J’entends la foule et j’aperçois le pont.

Je termine en trottinant jusqu’aux marches. Je les monte avec peine cette année.

L’arrivée – Trail La bouillonnante
L’arrivée – Trail La bouillonnante

Mon homme est là et m’encourage, il me trouve très pâle.

L’arrivée – Trail La bouillonnante
L’arrivée – Trail La bouillonnante

Je termine avec 30 minutes de plus que l’année dernière au bout de 9h de course.

Donc forcément je suis un peu déçue.

Je félicite ma fille pour sa performance car ce n’est pas un trail facile et la chaleur n‘a pas aidé.

Puis direction la voiture pour prendre nos affaires (pas de consigne) et prendre une bonne douche chaude.

 

Même si on connaît le parcours, si on a déjà fait plus long et plus technique, chaque trail est une nouvelle aventure. Avec ses hauts et ses bas, ses paramètres imprévus…

 

Vidéo du Trail La Bouillonnante

Estimation temps de course

Estimation temps de course Échappée Belle – 85km

calcul échappée belle 85km

Calcul temps moyen Échappée Belle 85km grâce à votre Indice de Performance ITRA

Pour estimer votre temps de course sur Échappée Belle – 85km il suffit de connaitre votre côte.

L’ITRA permet à chacun d’identifier son niveau et de mesurer sa performance en comparaison avec celles d’autres courses. Pour apparaitre dans la base de données il faut participer à un trail certifié ITRA.

 

Statistiques temps de course Échappée Belle – 85km

Pour estimer votre temps moyen de course sur Échappée Belle – 85km, il suffit de regarder votre côte ITRA et de comparer avec ceux des finisher 2017 ci-dessous. Il est préférable de comparer avec votre côte Trail Ultra XL et pas votre côte générale.

Bien sur cela n’est qu’une indication, pleins de paramètres pimentent l’aventure 😉

Temps 2017CoteITRA%%
plus de 28hMini34911.23%54.72%
Moyenne444
27-28hMini3786.16%
Moyenne479
26-27hMini38510.15%
Moyenne494
25-26hMini4126.88%
Moyenne503
24-25hMini42311.60%
Moyenne523
23-24hMini4438.70%
Moyenne520
22-23hMini4617.60%30.43%
Moyenne543
21-22hMini4754.35%
Moyenne532
20-21hMini51311.96%
Moyenne572
19-20hMini5226.52%
Moyenne574
18-19hMini5494.35%13.77%
Moyenne612
17-18hMini5835.07%
Moyenne636
16-17hMini6262.54%
Moyenne668
15-16hMini6581.81%
Moyenne696
14-15hMini7270.72%Elite 1,08%
Moyenne731
13-14hMini7520.36%
Moyenne752

Comme vous pouvez le constater la majorité des coureurs mettent plus de 23h de course pour terminer le parcours de Échappée Belle – 85km. Il faudra donc passer une nuit en pleine montagne.

Ils ont aussi une côte ITRA supérieure à 350.

Taux d’abandons : 36%

Récit de course ici

N’hésitez pas à liker notre page Facebook, j’ajouterai d’autres courses 😉

 

Calcul de votre temps de passage et feuille de route

Estimation temps de passage Échappée Belle – 85km :

Les écarts se creusent surtout après Super Collet.

Il est important pour soi et pour les suiveurs d’avoir une estimation de vos temps de passage. Cela permet de savoir si vous êtes capable de terminer dans les temps, estimer le temps entre chaque ravito, quelle partie se fera de nuit…

Coucher du soleil : 20h34

Temps de course de nuit : 14h30 à 25h +1h au départ

Vous devrez donc parcourir au maximum 11h30 de nuit et avoir une lampe frontale adéquate.

Lever du soleil : 7h07

Feuille de route en fonction de votre temps de course prévu

6h departGleyzinMoretanPeriouleColletFericesPelousePontetArrivée
Barrières5h12h20h26h30h
Km17.92427.436.945.853.670.683.4
But 28h3h30-4h6h30-7h7h30-8h10h15-11h3013h45-15h2017h-18h3024h20-24h4528h
But 26h3h20-3h506h10-7h7h-8h10h15-11h13h-14h3016h-17h4022h20-23h26h
But 24h3h-3h405h30-6h206h-7h309h-10h12h15-13h3015h-16h20h-21h2024h
But 22h2h45-3h205h-5h406h-6h408h30-9h2011h20-12h3014h-15h18h30-19h3022h
But 20h2h30-3h205h-5h305h40-6h208h-8h4511h-11h3013h-14h17h10-17h5020h
But 18h2h30-3h4h15-5h5h-5h407h-8h9h-10h3011h-13h14h30-16h18h