Flux articles

Auvergne Rhône-Alpes

Pas du Roc – Randonnée Thorens-Glières

Pas du roc
Pas du roc
  • Randonnée
  • aller/retour 7km, 3h, 550 D+
  • Coordonnées GPS (WGS 84) du départ : 45.969376, 6.298797

Le Pas du Roc

Le Pas du Roc est une randonnée qui permet de découvrir les alpages de moyenne montagne au moyen d’un chemin inhabituel à flanc de falaise, tracé en 1830, qui permettait d’acheminer le bois destiné aux fours situés dans le hameau de la « Verrerie ». Ce n’est pas une boucle, il faudra prendre le même chemin pour redescendre.

Conseils

Prévoir de faire cette randonnée après quelques jours pluvieux vous permettra d’admirer de belles cascades, sinon ce sera sec.

Si vous avez le vertige il faudra éviter de regarder le vide. Certains passages sont dangereux pour les jeunes enfants, donc il faut bien les encadrer.

 

Avis

Depuis Thorens-Glières le départ se situe un peu avant le pont de pierre, à gauche. Il est possible de se garer au niveau du pont.

Le début du parcours et de la montée commence dans un sentier forestier.

Pas du roc
Pas du roc
Pas du roc
previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Puis on accède au chemin creusé à même la falaise avec une arche à travers laquelle il faut passer. Ensuite le passage est vertigineux mais il y a une chaine.

Pas du roc
previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Si le temps a été pluvieux les jours précédents, vous découvrirez ensuite une belle cascade en passant sur la passerelle. Vous pourrez prendre le temps d’admirer la vue au belvédère du Pas du Roc.

Pas du roc
previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Le sentier continue de nouveau dans la forêt, en suivant le torrent jusqu’à une arche rocheuse qui débouche sur le vaste alpage de Champ-Laitier, point de départ de randonnées plus longues.

Pas du roc
previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

La descente se fait par le même itinéraire.

Pas du roc
previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider
Récits de course

UTMB – Récit de course CCC 101km

arrivée utmb
UTMB – Arrivée Chamonix

Ultra Trail du Mont Blanc – CCC – 101km – 6200D+

Profil de la CCC 102km - UTMB
Profil de la CCC 102km – UTMB

L’UTMB est un vrai trail montagnard qui traverse trois pays (France / Italie / Suisse) et trois grandes régions alpines. Il emprunte principalement le sentier de randonnée autour du Mont-Blanc.

L’UTMB est un évènement qui comporte plusieurs épreuves, détails ici.

Taux d’abandon, statistiques :

  • DNF 35% – côte ITRA mini 362 – la majorité mettent plus de 23h

Ma côte ITRA : 417 – Et mon plus grand sommet d’entrainement c’est le terril de Loos en Gohelle 80D+

Estimez votre temps de course et temps de passage ici en fonction de votre côte ITRA

 

Équipement

Article dédié ici

Total : 2,5kg (sans l’eau), dont 1,8kg de matériel obligatoire

 

Récit de course UTMB – CCC 101km

Dire qu’il y a 6 ans je ne savais pas courir 7 minutes sans m’arrêter, que je ne connaissais pas l’UTMB ou Killian Jornet.
Hier j’ai vécu une aventure magnifique, parfois douloureuse autour du Mont Blanc…

J-1

salon trail utmb
dossard utmb
dossard utmb
dossard utmb
dossard utmb
dossard utmb
dossard utmb
dossard utmb
previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Jeudi 30 septembre, nous roulons vers Chamonix. J’entre dans les montagnes, je n’ai jamais vu le Mont Blanc d’aussi près.
On se gare au Parking Grepon, il est à 10 minutes et gratuit la première heure.
Puis on suit la foule et je découvre l’ambiance d’une arrivée à l’UTMB. J’espère moi aussi vivre ce moment samedi matin…
J’ai tellement vu en photo et vidéo ce lieu, et là j’y suis, je voyais ça plus grand mais j’ai la boule au ventre.
Je reçois 2 sms de l’orga pour me confirmer l’heure de la course et me préciser qu’il fera 0°C dans la nuit.

Direction maintenant le retrait des dossards. On marche 10 minutes à travers le salon du trail et on entre dans le centre sportif.
Je patiente dans la file et je découvre toutes les étapes pour avoir le fameux sésame :

  • Présentation de la carte d’identité et liste aléatoire du matériel à présenter.
  • Je dois mettre 5 éléments dans un bac. Dont la veste qui doit être ouverte et retournée.
  • Même si je sais que tout est ok j’ai peur mdr. Après examen on me tamponne ma liste.
  • Direction le fameux dossard, enfin je l’ai !
  • Dernier point on me fixe une puce sur mon sac. Donc surtout il faut y aller avec son sac de course, car on ne peut plus l’enlever.

Puis on m’annonce qu’il n’y a plus ma taille de tee-shirt, ni celle en dessous. C’est une blague !
On te demande ta taille, on te précise bien que tu ne peux plus changer et quand t’arrives y a plus Grrrr. Bref je me retrouve avec un tee shirt XS au lieu de M.
Heureusement il taille un peu grand.

Maintenant un petit repas et dodo.

 

Jour J

5h45 je suis réveillée avant l’alarme. J’ai 1h pour me préparer.

Et là c’est le drame, j’ai oublié mes sachets de boisson isotonique maison. Du coup j’ajoute dans l’eau du jus d’orange + citron pressé.

depart utmb ccc
depart utmb ccc
depart utmb ccc
depart utmb ccc
previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Ensuite j’attends 10 minutes la navette de départ. Il y a plusieurs bus et plusieurs arrêts au choix.
Il règne un grand silence durant les 30 minutes de trajet et la traversée du tunnel du Mont Blanc.
On nous dépose à 10 minutes du départ. Je vois des toilettes sauf qu’il y a au moins 100m de queue ! Un petit buisson fera l’affaire mdr.

Après une petite côte je découvre l’arche, nous avons 1h d’attente.
Il est possible de laisser un sac (fournie) pour l’arrivée à Chamonix, mais pas de sac d’allégement à mi-parcours. Bref si vous n’avez pas d’accompagnant il faudra vous lester d’avantage. Je trouve cela dommage sur un 100km !

À la base mon homme ne devait pas m’accompagner, il devait lui aussi participer à la course. Mais suite à un problème de santé il n’a pas pu prendre le départ à sa grande déception.
Non seulement il a perdu les frais d’inscription mais il a du débourser 28€ pour me suivre en navette ! Et si je ne vais pas jusque Champex je ne le verrai pas. Détails de son aventure accompagnant ici (à venir).

 

Départ Courmayeur (Italie) – 9h

depart utmb ccc
depart utmb ccc
depart utmb ccc
previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Un petit bisous, une photo et je me dirige avec un ami vers mon sas de départ.
Il y en a 3 en fonction de votre numéro de dossard et votre côte ITRA (homme et femme). Heureusement nous sommes dans le même.
Il y a donc un départ à 9h, puis 9h15 et enfin 9h30.

Le grand moment tant attendu est enfin arrivé. Presque 3 ans d’attente pour se retrouver parmi tous ces coureurs. Je me dis que j’ai déjà de la chance d’être là.
La musique de départ retentit et je reçois un sms de mon chéri “la musique va commencer, pense à moi””fais moi rêver avec tes photos et vidéos”. Là j’ai les larmes aux yeux, il aurait tellement aimé participer. Il faut que j’aille jusqu’au bout pour lui aussi.

Le départ est donné, on traverse quelques rue de Courmayeur et on attaque la première montée.
Je fais quelques kilomètres avec mon ami puis je le vois s’envoler. J’espère que tout se passera bien pour lui.

utmb
utmb
utmb
utmb
utmb
previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Ça y est la course commence, au départ je suis juste le tempo de la file indienne.

Il y a pas mal d’ambiance entre coureurs. Je rencontre une turque avec des sandales Vibram aux pieds. Je suis épatée et étonnée devant ce choix. Elle me précise qu’elle court depuis 6 ans ainsi.

J’apprendrai plus tard que c’est interdit à l’UTMB, et quelle n’a pas terminé ou c’est fait arrêter.
Cela se comprend, je me suis cognée 2 fois le pied sur un rocher, et sans chaussures trail j’avais plus d’orteil.

Je rencontre aussi une autre coureuse avec un dossard solidaire. Elle porte sur elle le nom de tous ses donateurs sur un ruban.

 

Tête de la Tronche 2584 D+

UTMB
UTMB
UTMB
UTMB
UTMB
previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Plus je grimpe et plus je découvre un paysage montagnard magnifique. Le Mont Blanc est à moitié sous les nuages. Parfois on ne voit que la pointe, tel l’olympe sur un nuage.

Je lève la tête et j’aperçois une guirlande de traileur en train de monter. Souvent je me dis “c’est bon t’es en haut”, mais non, je redécouvre une nouvelle guirlande. Il me faudra 3h pour arriver à la tête de la Tronche 2584 D+.

Puis j’engage la descente plutôt roulante et agréable sur les crêtes. J’en prends plein les yeux !

J’entends derrière moi “C’est autre chose que les terrils d’Haillicourt hein ?”. Le monde est petit je rencontre quelqu’un d’min coin mdr.

 

Refuge Bertone – R1 – 15km

UTMB refuge bertone

La descente vers le refuge de Bertone est poussiéreuse, je suis recouverte de terre. Je suis bien contente aussi de ne plus avoir de lentilles. Vive la chirurgie !

Je bois un peu d’eau pétillante et je me dirige vers la citerne d’eau pour me rincer les mains.

Là une bénévole me dit en anglais que c’est seulement pour boire. C’est une blague !

J’ai les mains noires, ça devrait être obligatoire déjà de se laver les mains avant de se servir. Sur l’Échappée Belle il y a même du gel hydroalcoolique.

Le ravito est basique et j’espère qu’il sera plus complet ensuite. Je mange un bout de charcuterie, du fromage, un cookies et un quartier d’orange.

Je repars au bout de 5 minutes et je mets ma veste car j’ai froid.

 

Refuge Bonatti – Point d’eau – 22km

UTMB refuge bonatti

Je continue mon petit bout de chemin jusqu’au refuge Bonatti. J’en profite pour aller aux toilettes. Mais j’attends 10 minutes car il n’y en a qu’un.

Mais pas le choix en pleine montagne pour une femme !
Quand je vois un mec tranquille entrain de pisser avec vue sur les montagnes, j’avoue je l’envie mdr.

 

Arnouvaz – R2 – 27km

utmb ravito

J’arrive au ravito d’Arnouvaz avec 1h15 d’avance sur la barrière horaire.

Là il y a tout ce qu’il faut pour se restaurer.

Je prends du pain, une soupe avec des nouilles et j’y rajoute du riz. Puis je mange quelques fruits.

En sortant je me couvre car j’ai froid et j’attaque une nouvelle montée.

 

Grand Col Ferret 2537 D+

UTMB
UTMB
UTMB
UTMB
UTMB
previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Au départ c’est cool, le paysage est toujours splendide. Puis ça se gâte, alors je mets ma capuche en mode teletubbies et je monte vers l’inconnu.

En effet, je rentre dans les nuages et je ne sais pas ce qui m’attend !

Ensuite c’est dantesque à cause du vent, du froid, de la pluie, mais il est trop tard pour me changer.

Du coup je mets mes gants fins et mes gants de chirurgien par dessus. Mais je les craque en les enfilant et je n’en ai pas d’autres. Hé merde j’ai été trop minimaliste sur ce matériel.

Résultat j’ai les bouts de doigts gelés, je ne les sens plus, et j’ai les fesses rouges.

Je grimpe tête baissée, les yeux larmoyants, le nez qui goutte, je ne vois rien à plus de 2m, bref l’enfer.

Finalement j’arrive en haut du Col Ferret 2537 D+ au bout d’1h30.

Vivement le prochain ravito que je me couvre.

 

La Fouly – R3 – 41km

Mais la descente est technique et boueuse. Je redouble de vigilance pour ne pas glisser.

UTMB La Fouly

J’arrive enfin au ravito de La Fouly complètement trempée et usée !

Mais j’ai 1h30 d’avance, je prends 30 minutes pour me restaurer et me changer.

En mode galère sur un banc bondé !

De plus je découvre aussi la vidéo d’encouragement de mon chéri et de mes filles. J’ai les larmes aux yeux même si je n’entends pas ce qu’ils disent.

J’ai trop hâte de voir mon homme, encore 14km avant de le voir.

 

Je repars bien couverte et j’attaque une descente.

Puis la nuit tombe, j’allume ma lampe Armytek et j’attaque une côte qui me parait interminable. Je ne regarde que le sol, un pas après l’autre, zig zag en zig zag…

UTMB
Non ce n’est pas une hallucination…

 

Champex lac – R4 – 55km

UTMB Champex

J’arrive enfin au ravito de Champex où je vois mon homme. Je le sers dans mes bras, ça fait trop du bien après cette bataille contre les éléments.

Il est 22h10, je ne l’ai pas vu depuis ce matin, j’ai 1h15 d’avance sur la barrière.

Il m’apprend que notre ami veut arrêter là, je ne cache pas mon étonnement et j’espère qu’il changera d’avis.

Moi j’essaie de rester dans ma course et de faire abstraction de ce qui m’entoure.

C’est quand même génial d’avoir mon homme qui me suit, il a tout préparé, mon ravito et mes affaires.

Je mange et je me rechange pour attaquer la nuit et la prochaine montée.

Au bout de 30 minutes je repars et je demande à mon ami s’il veut repartir avec moi, mais négatif.

UTMB Champex

Donc je me sauve et dans la précipitation j’oublie mes bâtons. Petit demi tour donc et c’est reparti.

Champex Lac doit être beau de jour mais là j’y vois pas grand chose.

 

La Giète 1884 D+

Quelques kilomètres plus loin je sens mon corps qui me lâche, mes yeux se ferment en marchant.

Là c’est le drame, j’ai encore 8h de nuit et 50km à parcourir. Je ne sais pas comment je vais faire, je ne peux pas courir pour me réveiller car j’entame la montée.

Je me demande même si je ne dois pas faire demi tour, je doute d’y arriver.

À cet instant je regrette de ne pas avoir fait une micro sieste de 15 minutes à Champex, seul point de repos.

Mais je ne l’ai jamais fait, je n’ai pas travaillé ce point, le sommeil. J’étais sur que je tiendrai, mais à l’évidence c’est une erreur.

Mes yeux roulent, ma tête balle, j’entame un gros combat contre moi même, j’ai même envie de me foutre des claques mdr.

Je m’arrête à chaque rocher pour m’assoir et fermer les yeux 30 secondes. Dès que je balle je me fais une frayeur et je repars.

J’ai même envie de m’endormir comme une merde sur un rocher. Mais je ne peux pas c’est trop dangereux.

Ce qui me rassure c’est que je ne suis pas la seule à m’arrêter toutes les 5 minutes pour me reposer.

J’entends une femme me crier “Allez Sophie c’est pas le moment de réfléchir, lève toi !”. À cet instant je suis loin de réfléchir, je tiens juste ma tête bien lourde dans ma main lol.

Mais ça me remotive… 10 minutes.

UTMB

Je commence à avoir des hallucinations, les pierres et branches d’arbres deviennent des personnages.

Je vois même un instant mon sac de couchage sur le bas côté. Bon là mon corps m’envoie un grand signe “arrête tes conneries, j’ai envie de dormir !”.

UTMB

Après 3h de combat acharné contre moi-même j’arrive enfin en haut .

J’entame donc la descente qui me réveille un peu. Je me dis que je vais dormir 10 minutes au prochain ravito.

 

Trient – R5 – 72km

UTMB Trient

Mais voilà j’ai perdu beaucoup de temps dans cette montée et je n’ai plus que 20 minutes d’avance sur la barrière. Du coup je bois juste un verre d’eau et j’enlève mon surpantalon imperméable.

En effet il ne pleut plus et il fait moins froid.

Quand t'es au bout de ta vie !
Quand t’es au bout de ta vie !

Je sors le petit mot de ma fille “quand tu n’en peux plus”, il est humide mais j’arrive encore à lire, même si je suis un peu déconnectée à cet instant. Bref le sac Oxsitis n’est pas vraiment étanche.

 

Les Tseppes 2065 D+

Je repars donc pour une nouvelle et longue montée toujours à moitié endormie.

Mes bâtons sont mes béquilles, ils me gardent en équilibre quand mon corps balle. Parfois je me fais de belle frayeur qui me réveille un instant.

J’ai hâte que le jour se lève.

Parfois j’entends en contre bas un homme entrain de dégobiller ses tripes. Il y a pire que moi.

Petit à petit je me fais doubler, arrivée en haut je m’aperçois que je suis la dernière. En effet, 3 fermeurs arrivent derrière moi. He merde !

Leur but, m’amener jusqu’à Vallorcine, moi je leur rétorque Chamonix. J’entends leur doute dans leur voix…

 

Le jour commence à se lever, j’attaque la descente plus déterminée que jamais, c’est plutôt roulant donc j’en profite.

Ça me réveille et je laisse les fermeurs à un autre coureur, j’en double une vingtaine.

Je vois le temps défiler, je me dis que si je suis arrêtée ce n’est pas grave, je vais dormir, enfin. À cet instant cela me fait plus envie que d’être finisher.

 

Vallorcine – R6 – 83km

Malgré tout je me bats jusqu’au bout, j’entends un homme au micro dire “6 minutes”. Punaise allez ma poule défonce toi, je sprinte avec 2 autres coureurs devant moi.

“1 minute”

Je passe youhou, j’y crois pas, et en même temps je me dis “c’est pas encore maintenant que tu vas dormir”.

Mais je dois rentrer et ressortir aussitôt du ravito.

Je vois mon homme étonnée car il n’y croyait plus, surtout qu’il s’inquiétait car le check point en haut a buggé. Donc j’étais une coureuse perdue pour le PC course lol.

Finalement je prends 5 minutes pour reprendre mon souffle et boire mon lait de soja au chocolat.

 

La Flégère 1860 D+ – Point d’eau – 94km

Je discute en marchant avec un autre coureur, il me dit qu’il ne voyait pas cette course aussi dure. Puis il part devant.

Rebelotte je me retrouve dernière, cette fois-ci avec 3 sympathiques fermeurs.

Je demande ce qui m’attend et leur précise que mon but c’est d’être finisher, pas moyen que je me fasse stopper à 8km de l’arrivée ! Je ne me suis pas battue autant pour rien.

Du coup je grimpe motivée et surtout sans m’arrêter dans la dernière côte.

UTMB
previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Mais je vois un panneau randonneur avec le temps pour arriver à la Flégère. Le fermeur me rassure en me disant “c’est pour les randonneurs du dimanche, et on est samedi”.

30 minutes plus tard j’en vois un autre, le calcul est vite fait dans ma tête, c’est mort.

Il me dit “si ta tête le veut le reste suivra”. Heu parfois même si on le veut très fort ça suffit pas !

Mais j’y crois encore et je vois une autre coureuse. “allez c’est motivant tu vas en doubler une autre” me dit un fermeur.

Je lui réponds que je m’en fous des autres, tout ce que je veux c’est passé la barrière horaire !

 

Je vois 2 fermeurs partir devant pour rattraper les autres.

Puis je les retrouve plus loin avec d’autres coureurs “elle a repris du poil de la bête !”

Bref je ne suis plus dernière mais le temps passe et je dois me rendre à l’évidence, je n’y serai pas à temps.

Surtout quand je dois remonter cette piste de ski interminable.

 

Et quand j’arrive en haut, les bénévoles me crient “c’est bon t’es dans les temps, bravo”.

Là je craque, je fonds en larme, je suis entrain de me dire que vais être finisher. Je n’y croyais plus.

Je mange un peu et j’entame la descente.

 

Celle-ci est bien technique, pleine de racines et de roches. Celui qui me dit que la CCC est roulante je lui fous une baigne mdr.

J’essaie de rester vigilante se serait dommage de se blesser maintenant.

Je rencontre en contre sens des dizaines de supporters, venus encourager les premiers de l’UTMB.

Ils me félicitent tous, m’applaudissent, dans toutes les langues. Je leur décroche un merci à chaque fois.

La descente est douloureuse et j’ai du mal à dérouler même quand cela devient plus roulant à la fin.

UTMB

Chamonix – Arrivée

J’aperçois mon homme, j’y suis presque, il me motive mais je lui dis que je n’en peux plus.

Mes os sont comme des barres de fer qui tremblent dans toute ma chair.

Je passe la première passerelle et je longe le salon du trail.

Beaucoup de monde m’encourage et j’entends au loin mon amie qui me crie. Je fonds en larmes, ma gorge se serre, j’ai du mal à respirer alors je marche et je me calme.

2° passerelle, dernières marches, je demande où je dois aller, j’ai hâte d’en finir.

Arrivée UTMB
Arrivée UTMB
Arrivée UTMB
Arrivée UTMB
previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Je passe dans la rue à travers la foule, puis j’arrive enfin dans la dernière ligne droite.

L’ambiance est géniale, c’est du délire, faut le vivre pour comprendre.

Je passe enfin cette ligne d’arrivée et je craque. Je réalise à ce moment que j’y suis arrivée !

Je suis finisher et je suis devenue cent bornarde à l’UTMB pour mes 40 ans.

 

Mon homme me baptise au mousseux, mes amis me félicitent. J’ai ma fille au téléphone, bref un pur moment de bonheur.

Bon petit ombre au tableau, plus de veste finisher à ma taille et je ne peux pas avoir une autre taille. Je dois la recevoir par courrier.

 

Que dire de plus :

Certes ce n’est pas le plus beau trail que j’ai fait, car de 16h à 7h du matin je n’y voyais plus rien. J’ai préféré Samoens.

Mais l’arrivée fut riche en émotion, surtout après tant d’incertitudes, la plus magique pour moi.

C’est un fabuleux combat contre soi-même et les éléments.

J’entends souvent dire que le matériel obligatoire c’est chiant, mais je peux vous assurer que j’ai tout utilisé vu la météo, et que je ne suis pas la seule. J’ai même été trop light pour les gants. De plus j’ai retrouvé ma lampe ouverte dans mon sac, heureusement que j’avais une batterie de secours.

Enfin il faut être réaliste, dans ce genre de course il faut supporter souffrir. Ce n’est pas que du bonheur, il n’y a pas que du plaisir.

Mais plus la bataille est rude, plus la victoire est belle !

Tout savoir sur l’UTMB : inscription, courses qualificatives, estimation de temps…

Vidéo CCC UTMB

UTMB

UTMB équipement – Poids du sac

UTMB matériel obligatoire
UTMB matériel obligatoire

Liste du matériel obligatoire pour l’UTMB

Matériel obligatoire UTMB  
KIT DE BASEChoixPoids kg
Sac + siffletOxsitis Hydragon 17L0.340
Réserve d'eau minimum 1 litrePoche à eau Hydrapak 2L1,000
Téléphone avec itinérance activéeSamsung S70.185
Gobelet 15cl + ustensilesEco tass Raidlight 25cl0.025
1 lampe frontale (mini 200 lumens)Armytek Wizard Warm V4 - KIT0.155
1 batterieBatterie ARMYTEK 18650/34000.045
1 lampe frontale de secoursBlack Diamond Spot 130 lumens0.095
1 jeu de 3 piles3 piles AAA0.035
Couverture de survie de 1,40m x 2m minimumOXSITIS 160x210 cm0.060
Bande élastique adhèsive (mini 100 cm x 6 cm)0.035
Réserve alimentaire (800kcal)Compote, fruits sec, lait soja, mars0.235
Veste avec capuche imperméable (10 000, coutures soudées)Veste Raidlight HyperLight MP+0.105
Collant de runningKalenji Run dry0.130
Sur-pantalon imperméableQuechua Rain-cut Homme0.150
Gants déperlants ou gants chauds + gants latex0.035
Casquette ou bandana ou BuffBuff0.038
BonnetKalenji0.022
une micro-polaire ou vêtement thermique 180g miniss vetement freshwarm wed'ze0.182
Pièce d'identité0.005
Total2.877

Kit grand froid

UTMB kit grand froid
UTMB kit grand froid

Polaire Wed’ze = 315g

 

Kit canicule

UTMB kit canicule
UTMB kit canicule

Casquette saharienne Raidlight, crème solaire, lunettes photochromique  = 155g

 

Kit perso

Bâtons, batterie de secours, baume à lèvre, Sporténine, MP3, papier toilette, KIT secours = 700g

 

Poids du sac pour l’UTMB

UTMB sac
UTMB sac

Au total mon sac pesé donc 3,5 kg

UTMB équipement
UTMB équipement

J’ai aussi compacté le textile grâce à une pompe sous vide manuelle, cela permet aussi de tout garder au sec.

Estimation temps de course

Estimation temps de course Infernale Trail des Vosges

infernale Trail des Vosges

Calcul temps moyen Infernale Trail des Vosges grâce à votre Indice de Performance ITRA

Pour estimer votre temps de course sur Infernale Trail des Vosges, il suffit de connaitre votre côte.

L’ITRA permet à chacun d’identifier son niveau et de mesurer sa performance en comparaison avec celles d’autres courses. Pour apparaitre dans la base de données il faut participer à un trail certifié ITRA.

Pour estimer votre temps moyen de course sur Infernale Trail des Vosges, il suffit de regarder votre côte ITRA et de comparer avec ceux des finisher 2017 ci-dessous.

Bien sur cela n’est qu’une indication, pleins de paramètres pimentent l’aventure 😉

 

Statistiques temps de course Infernale Trail des Vosges – 200km

Il n’y a eu que 85 finisher en 2017 donc les estimations de temps sont larges (4h).

Temps 2017CoteITRA%
55-61hMini35824.72%
Moyenne448
50-54hMini46111.77%
Moyenne510
45-49hMini46625.88%
Moyenne528
40-44hMini51723.54%
Moyenne581
35-39hMini5929.42%
Moyenne631
31-34hMini6414.72%
Moyenne686

Comme vous pouvez le constater la majorité des coureurs mettent plus de 46h de course pour terminer la course de 220km.

Ils ont aussi une côte ITRA supérieure à 358.

Taux d’abandons : 31%

Temps de passage en bas de page

 

Statistiques temps de course Infernale Trail des Vosges – 120km

Temps 2017coteITRA%
plus de 29hMini39852.53%
Moyenne450
28-29hMini403
Moyenne475
27-28hMini408
Moyenne465
26-27hMini408
Moyenne477
25-26hMini432
Moyenne506
24-25hMini45433.54%
Moyenne525
23-24hMini465
Moyenne527
22-23hMini507
Moyenne548
21-22hMini520
Moyenne566
20-21hMini547
Moyenne598
19-20hMini57513.29%
Moyenne610
18-19hMini605
Moyenne612
17-18hMini626
Moyenne659
16-17hMini663
Moyenne692
15-16hMini718elite 0,63%
Moyenne718

Comme vous pouvez le constater la majorité des coureurs mettent plus de 25h de course pour terminer la course de 120km.

Ils ont aussi une côte ITRA supérieure à 398.

Taux d’abandons : 26%

Temps de passage en bas de page

 

Calcul de votre temps de passage et feuille de route

Il est important pour soi et pour les suiveurs d’avoir une estimation de vos temps de passage. Cela permet de savoir si vous êtes capable de terminer dans les temps, estimer le temps entre chaque ravito, quelle partie se fera de nuit…

Coucher du soleil : 20h21

Lever du soleil : 7h12

 

Estimation temps de passage Infernale Trail des Vosges 220 :

Les écarts se creusent surtout après le 90°km.

Temps de course de nuit : de 0 à 7h12 – de 20h21 à 31h21 – de 44h21 à 55h21

Vous devrez donc parcourir au maximum 29h12 de nuit et avoir une lampe frontale adéquate.

Feuille de route en fonction de votre temps de course prévu

0h départMairie SynFJosephMarksteinG.BallonAmarinRGazonFJosephPr?choff?ReherreytronchesLe PeutetArrivée
Barrières13h3024h33h42h3053h3061h
Km21km58km77km93km101km116km140km153km166km178km188km204km
58h3h15-4h1011h40-12h2016h-18h20h-22h4523h-25h29h30-32h35h30-38h3040h30-43h44h30-47h3049h30-52h3053h-55h58h
55h3h-4h11h-12h15h30-18h19h30-22h3021h30-24h27h30-29h2034h15-36h38h30-40h42h-45h47h-49h4049h40-52h2055h
52h3h-3h4511h-12h15h-16h3019h-20h3021h-23h27h-28h4533h-34h1537h-38h3040h30-41h4044h-45h3046h-40-47h4552h
49h3h-3h4510h30-12h14h30-15h4518h-19h3020h-22h25h10-26h3031h30-32h5036h-37h2039h10-40h3042h30-43h1544h40-451h4049h
46h3h-3h3010h20-12h14h20-15h3017h45-19h19h-21h23h15-26h3029h-32h3034h-36h37h30-39h40h40-41h4042h40-43h4046h
43h2h50-3h109h50-10h3013h-13h5016h-16h5017h15-18h20h30-22h4526h30-29h30h30-33h33h40-35h3037h-39h39h30-40h3043h
40h2h40-2h509h-9h3012h15-12h4015h-15h3016h20-16h5019h40-20h25h20-25h4028h30-29h2032h20-32h4535h20-35h4037h20-37h3040h

Estimation temps de passage Infernale Trail des Vosges 120 :

Temps de course de nuit : de 0 à 1h12 – de 14h21 à 25h21

Vous devrez donc parcourir au maximum 12h12 de nuit et avoir une lampe frontale adéquate.

Feuille de route en fonction de votre temps de course prévu

6h départMairie SynFJosephPrechoffeReherreytronchesLe PeutetArrivée
Barrières12h3022h3030h30
Km21km58km71km85km96km107km122km
But 28h3h-3h4011h-12h13h20-14h4517h-18h21h-22h23h30-24h3028h
But 26h3h-3h3010h50-11h5013h-14h16h30-17h3020h-21h22h-23h26h
But 24h2h40-3h10h-10h3012h-12h3014h45-15h4518h-18h4520h-21h24h
But 22h2h40-3h9h15-10h11h15-12h1513h45-14h4516h15-17h3018h30-19h3022h
But 20h2h40-3h8h20-9h2010h30-11h1012h45-13h1015h-15h4517h-17h4020h

N’hésitez pas à liker notre page Facebook, j’ajouterai d’autres courses 😉

Estimation temps de course

Estimation temps de course TDS UTMB

calcul estimation temps de course tds utmb

Calcul temps moyen TDS UTMB ® grâce à votre Indice de Performance ITRA

L’ITRA permet à chacun d’identifier son niveau et de mesurer sa performance en comparaison avec celles d’autres courses. Pour apparaitre dans la base de données ITRA il faut participer à un trail qualificatif UTMB ®.

 

Statistiques temps de course TDS UTMB ®

J’ai utilisé les résultats de 2016 car le parcours de 2017 a été modifié à cause des conditions climatiques.

Pour estimer votre temps moyen de course sur la TDS UTMB ®, il suffit de regarder votre côte ITRA et de comparer avec ceux des finisher 2016 ci-dessous. Il est préférable de comparer avec votre côte Trail Ultra XL et pas votre côte générale.

Bien sur cela n’est qu’une indication, pleins de paramètres pimentent l’aventure 😉

Temps 2016CoteITRA%%
plus de 32hMini38014.35%57.61%
Moyenne454
31-32hMini39213.60%
Moyenne482
30-31hMini40311.62%
Moyenne494
29-30hMini4328.31%
Moyenne512
28-29hMini4329.73%
Moyenne528
27-28hMini4487.37%32.87%
Moyenne534
26-27hMini4627.74%
Moyenne561
25-26hMini4925.95%
Moyenne582
24-25hMini5084.53%
Moyenne592
23-24hMini5333.97%
Moyenne596
22-23hMini5443.31%
Moyenne607
21-22hMini5752.36%8.02%
Moyenne651
20-21hMini6182.08%
Moyenne669
19-20hMini6321.79%
Moyenne691
18-19hMini6681.79%
Moyenne731
17-18hMini7200.47%1.50%
Moyenne770
16-17hMini7770.66%
Moyenne809
15-16hMini8140.28%
Moyenne842
14-15hMini9140.09%
Moyenne914

Comme vous pouvez le constater la majorité des coureurs mettent plus de 28h de course pour terminer le parcours de la TDS UTMB ®. Donc il faudra passer 1 nuit en pleine montagne.

Ils ont aussi une côte ITRA supérieure à 380.

Taux d’abandons : 41% (2016), 31% (2017)

N’hésitez pas à liker notre page Facebook, j’ajouterai d’autres ultra trail 😉

 

Calcul de votre temps de passage et feuille de route

Estimation temps de passage TDS UTMB :

Les écarts se creusent surtout après Fort de la Platte.

Il est important pour soi et pour les suiveurs d’avoir une estimation de vos temps de passage. Cela permet de savoir si vous êtes capable de terminer dans les temps, estimer le temps entre chaque ravito, quelle partie se fera de nuit…

Coucher du soleil : 20h18

Temps de course de nuit : 14h à 23h58

Vous devrez donc parcourir 10h de nuit et avoir une lampe frontale adéquate.

Lever du soleil : 6h16

Feuille de route en fonction de votre temps de course prévu.

6h departCombalPtStBerBourgPlatteCormetGittazC.JolyContaBellevuHouchesArrivee
Barrières3h458h1511h13h4517h4520h3024h1526h3030h4532h3034h
Km15,3km36,4km51,1km56,7km67,3km75,3km86,5km96,8km107,9km114,6km122km
But 32h2h45-3h306h45-7h459h30-10h3012h45-13h4515h-17h18h45-19h4522h15-23h1524h45-25h4529h-29h4030h15-30h4032h
But 30h2h30-3h106h-7h8h-9h3011h-12h3014h-16h17h-18h3020h-22h22h30-24h3027h-28h28h15-29h30h
But 28h2h30-3h106h-7h8h-9h11h-12h13h40-15h16h-17h1519h-20h4521h30-22h3025h45-26h2026h40-27h28h
But 26h2h20-3h5h30-6h307h-8h309h30-11H12h20-14h15h-16h17h-18h3019h-20h3023h50-24h3024h40-25h26h
But 24h2h-2h505h-6h6h45-8h9h-10h3011h30-13h13h45-14h4516h-17h18h-19h21h50-22h2022h20-23h24h
But 22h2h-2h204h30-5h306h-7h8h-9h10h-11h3012h-13h3014h-15h3016h-17h19h-20h20h40-21h22h
But 20h2h-2h154h30-5h6h-6h458h-8h3010h-10h4011h30-12h13h45-14h2015h15-15h4018h-18h3018h50-19h1020h
Estimation temps de course

Estimation temps de course Grand Raid – Diagonale des fous

calcul estimation temps de course diagonale des fous

Calcul temps moyen Diagonale des fous 164km grâce à votre Indice de Performance ITRA

Pour estimer votre temps de course sur la Diagonale des fous du Grand Raid de la Réunion, il suffit de connaitre votre côte.

L’ITRA permet à chacun d’identifier son niveau et de mesurer sa performance en comparaison avec celles d’autres courses. Pour apparaitre dans la base de données il faut participer à un trail certifié ITRA.

 

Statistiques temps de course Diagonale des fous – 164km

Pour estimer votre temps moyen de course sur la Diagonale des fous, il suffit de regarder votre côte ITRA et de comparer avec ceux des finisher 2017 ci-dessous. Il est préférable de comparer avec votre côte Trail XXL et pas votre côte générale.

Bien sur cela n’est qu’une indication, pleins de paramètres pimentent l’aventure 😉

Temps 2017COTEITRA%%
plus de 61hMini3194.87%49.41%
Moyenne417
58-61hMini32911.42%
Moyenne432
55-58hMini34411.31%
Moyenne450
52-55hMini36610.33%
Moyenne470
49-52hMini38811.48%
Moyenne488
46-49hMini40613.93%34.70%
Moyenne509
43-46hMini43312.69%
Moyenne532
40-43hMini4678.08%
Moyenne566
37-40hMini4997.00%11.16%
Moyenne613
34-37hMini5424.16%
Moyenne631
31-34hMini6052.74%
Moyenne699
23-31hMini6412.00%Elite 2%
Moyenne795

Comme vous pouvez le constater la majorité des coureurs mettent plus de 48h de course pour terminer le parcours de la Diagonale des fous.

Ils ont aussi une côte ITRA supérieure à 319.

Taux d’abandons : 28,8%

N’hésitez pas à liker notre page Facebook, j’ajouterai d’autres courses 😉

 

Calcul de votre temps de passage et feuille de route

Estimation temps de passage Diagonale des fous :

Les écarts se creusent surtout après Cilaos.

Il est important pour soi et pour les suiveurs d’avoir une estimation de vos temps de passage. Cela permet de savoir si vous êtes capable de terminer dans les temps, estimer le temps entre chaque ravito, quelle partie se fera de nuit…

Coucher du soleil : 18h22

Temps de course de nuit : de 0 à 7h43 – de 20h22 à 31h45 – de 44h22 à 55h45

Vous devrez donc parcourir au maximum 30h30 de nuit et avoir une lampe frontale adéquate.

Lever du soleil : 5h43

Feuille de route en fonction de votre temps de course prévu

22h départNDPaixnboeufMaràbouCilaosTaibitMarlaScoutGdPlace
Barrières7h1511h3013h4519h4522h1525h3029h32h30
Km25,1km38,6km48,9km65,3km71,9km77,8km87,4km98,3km
But 61h4h50-6h457h40-10h4010h-12h4515h-18h3018h30-21h3021h45-24h5026h15-28h3030h-32h20
But 58h4h30-6h107h40-8h409h30-11h4014h30-17h17h45-20h3020h30-23h25h-27h3029h30-32h
But 55h4h-6h7h-8h309h-11h14h-17h16h40-20h19h-22h3023h-27h27h-31h30
But 52h4h-6h7h-8h309h-11h13h45-16h16h30-19h19h-21h3022h30-25h27h-29h
But 49h3h45-5h6h30-8h8h30-10h3013h-15h15h30-18h18h-20h21h-24h25h-28h
But 46h3h40-5h6h-8h8h-9h3012h30-14h3015h-17h17h30-19h20h-22h3023h-26h
But 43h3h30-4h306h-7h7h30-9h11h30-13h13h30-15h3016h-17h3018h20-20h2021h30-23h30
But 40h3h20-4h5h30-6h307h-8h10h45-11h4012h45-13h4514h30-16h17h-18h3019h30-21h30
22h départRoPlateMaidoSSouciRatineaPossessGdeChalColoradRedoute
Barrières37h41h3045h3050h3053h4557h1563h1566h
Km106,5km112,9km126,1km136km143,7km151km160km164,6km
But 61h34h-37h38h-41h42h30-45h48h-49h4551h15-54h3055h15-56h4558h45-59h4561h
But 58h33h40-35h4037h-39h3041h-43h45h-47h2048h-50h2051h30-53h56h-56h5058h
But 55h31h-35h35h-38h3038h-42h43h-46h46h-48h49h-51h53h-54h55h
But 52h31h-33h3034h30-37h38h-39h5042h-43h44h30-45h3047h-48h50h-50h4552h
But 49h29h40-32h33h-35h36h-38h40h-41h42h-43h3044h30-45h3047h30-48h49h
But 46h27h-30h31h-33h34h-36h37h-39h39h-41h42h-43h44h-45h46h
But 43h22h15-25h3028h-31h31h30-33h3034h30-36h36h30-38h38h50-39h5041h30-42h43h
But 40h22h-25h25h-28h28h-31h31h45-33h4534h20-35h2036h-37h38h45-39h40h
Récits de course

Samoens Trail Tour – Récit de course UTHG 87km

Samoens Trail Tour
Samoens Trail Tour UTHG – Cirque du Fer à cheval

Samoens Trail Tour – UTHG – 87km – 6500D+

Profil de l'UTHG 87km
Profil de l’UTHG 87km – Samoens Trail Tour

L’ultra Tour du Haut du Giffre est un vrai trail montagnard qui traverse le magnifique Cirque du Fer à Cheval et ses cascades. Trail technique et difficile, particulièrement enneigé en 2018.

Taux d’abandon en 2018, statistiques :

  • DNF 26,7% – côte ITRA mini 410 – 52% mettent plus de 19h

Nous côte ITRA : 417 et 452 – Et notre plus grand sommet d’entrainement c’est le terril de Loos en Gohelle 80D+ mdr

Estimez votre temps de course et temps de passage ici en fonction de votre côte ITRA

 

Équipement

Baskets Kalenji Trail, textile Kalenji, sac Oxsitis Hydragon 17L, bâtons Vertical, veste imperméable Hyperlight Raidlight, lampe frontale Armytek

 

Alimentation

Boisson d’effort maison, compote, lait soja chocolat

 

Récit de course Samoens Trail Tour – UTHG 87km

J-1

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Arrivée la veille à Samoëns après 8h de route, nous ne pouvons qu’admirer les lieux. Et surtout découvrir les montagnes que nous allons crapahuter demain.

Nous retirons facilement nos dossards, ainsi que notre tee-shirt, le sac d’allégement et une Eco-cup.

Puis direction l’appartement pour préparer nos affaires, le stresse monte. J’avoue cette fois-ci je flippe un peu.

Faut dire que statistiquement j’ai très peu de chance vu mon niveau et ma côte ITRA de 417 de terminer cette course ! Les barrières sont short. Pour mon homme normalement c’est bon avec sa côte de 452.

vas-y fonce, oublie que t’as aucune chance !

De plus je n’ai jamais fait plus de 13h de course et là j’en ai au moins pour 24h.

Bref c’est le plus gros défi de ma vie de traileuse.

 

Jour J – 4h

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Je suis à la bourre comme d’habitude, nous arrivons 5 minutes avant le départ. Heureusement il est plutôt facile de se garer.

Nous avons juste le temps de déposer notre sac d’allégement et de se placer.

Ça y est c’est parti…Tranquillou car cela monte direct.

Donc on décide pour l’instant de rester ensemble avec mon homme.

Je reste derrière lui et je suis sa cadence.

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Au bout d’une heure le jour se lève et on range notre frontale.

On ne peut qu’admirer le paysage montagnard. Après un passage en sous-bois cela se dégage et devient plus rocailleux.

J’adore cette partie, c’est vraiment magnifique.

On arrive en haut au bout de 2h30 de course. Bref je ne suis pas en avance !

Avant de descendre je décide de resserrer mes chaussures pour éviter les échauffements aux pieds. Je dis à mon homme de ne pas m’attendre et de se faire plaisir, je sais qu’il dévale les pentes. Je ne le reverrai sans doute pas…

Mais je le rettrape au bout de 10 minutes, je trouve cela bizarre. Il me dit qu’il a des soucis avec ses nouvelles baskets Columbia, à cet instant rien ne va plus pour lui.

 

Premier ravito Crêt – 17°km – 7h30

On arrive au premier ravito, je suis trop contente quand je vois les morceaux de pastèques fraîches. Ça fait trop du bien !

Un bout de banane, quelques fruits secs, et un carré de chocolat que je recrache aussitôt car je sais que je n’arriverai pas à l’avaler.

Sur un trail il n’y a que la soupe, compote et fruits qui passent pour moi.

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Maintenant nous attend une belle montée 1200D+ en 8km, je montre du doigt à mon homme le haut de la montagne. Je vois que cela ne l’emballe pas.

Et durant les premiers kilomètres je vois qu’il peine, il me dit qu’il manque de souffle.

J’avance à mon rythme et au bout de quelques minutes je ne le vois plus derrière moi.

Je continue donc mon chemin seule.

Sur le chemin je commence à me faire doubler par les premiers du 50km. Je galère déjà à grimper avec mes bâtons et eux trottinent tranquillou, c’est pas humain lol !

Je vois un hélicoptère arriver, et merde je vais encore me prendre une rafale de vent. Ça m’est arrivée 3 fois sur une course, mais je préfère le voir de loin que pour moi. Si je savais que quelques heures plus tard…

 

Point d’eau refuge de Folly – 20°km

J’arrive au point d’eau près d’un refuge et j’en profite pour aller aux toilettes, car je sais qu’après ce sera plus compliqué.

Après quelques minutes je reprends la route et je vois au loin dans la descente mon homme. Ça va il n’est pas si loin. Quand je vois tout ce que je viens de gravir, je me dis Wouhaou !

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Petit à petit des névés apparaissent, cela glisse bien sur, mais surtout il faut faire attention aux crevasses.

Donc je reste sur le tracé et je fais le grand écart entre la glace et les rochers pour éviter les rimayes.

Je me retrouve sur un glacier, j’ai l’impression d’être au ski sauf que je suis en jupe/tee-shirt.

Finalement le soleil est au rendez-vous, il n’y aura pas d’orages.

Je mets donc ma casquette et mes lunettes car cela m’éblouit. Par contre ma peau apprécie beaucoup moins.

Un homme devant moi casse l’un de ses bâtons, je redouble d’attention pour ne pas en faire autant.

J’arrive en haut au bout de 7h30 de course, je suis à 2300m d’altitude.

Cette année on ne voit même pas le lac de la Vogealle avec toute la neige.

 

Toboggan dans la neige

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Maintenant cela descend donc je décide de mettre mes petits crampons.

Certes je glisse moins, mais sur les pentes enneigées je vais devoir faire comme tout le monde et glisser sur les fesses.

Forcément faire du toboggan dans la neige en jupe ça brule les fesses. Je n’arrive pas à contrôler ma vitesse et je me prends une belle bosse ou je décolle.

Plus de peur que de mal !

C’est une luge pelle qui aurait du être dans le matériel obligatoire mdr

Au final il y en aura 4 à dévaler et allez savoir pourquoi c’est toujours moi qui glisse le plus vite. Je dois avoir le cul aérodynamique mdr.

Je suis gelée, ça pique et je suis trempée, mais c’était fun ! La plupart des coureurs ont retrouvé leur âme d’enfant à cet instant lol.

Moi qui voulait un beau trail montagnard je suis servie.

 

Point d’eau refuge la Vogealle – 27°km

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Au point d’eau du refuge de la Vogealle je m’aperçois que j’ai perdu mon bracelet avec le dénivelé. Et merde j’ai plus de repère du coup !

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Maintenant je descends les pentes rocailleuses et j’admire le Cirque du Fer à cheval et ses superbes cascades. C’est la partie la plus jolie du parcours je trouve, tu sais à ce moment là pourquoi tu es monté.

J’arrive au coeur des falaises au bout de 8h30 de course.

 

Ravito 2 Le Pelly – 37°km – 13h