Récits de course

Trail La Bouillonnante – récit de course 50km

L’arrivée – Trail La bouillonnante
L’arrivée – Trail La bouillonnante

La Bouillonnante – 50km – 2450D+

Dénivelé Trail La Bouillonnante 50km
Dénivelé Trail La Bouillonnante 50km

C’est un superbe trail dans les Ardennes Belges, très nature et technique avec 2 passages à gués.

Cette année on a même la chance d’avoir un temps splendide, voir un peu trop…

De plus nous avons embarqué notre fille de 16 ans dans l’aventure. En effet, mon homme va l’accompagner sur son premier trail de 29km et 1300D+. Chose impossible en France.

Un week end trail en famille donc.

On récupère nos dossards et cadeaux la veille au soir : une bière, un buff, un gobelet

Trail La Bouillonnante cadeau
Trail La Bouillonnante cadeaux

Le départ – 8h – La Bouillonnante

Le départ dans la cour d’honneur du Château-Fort féodal de Bouillon est exceptionnel. En effet, celui-ci surplombe la ville et la Semois sur 3 pitons rocheux.

Trail La Bouillonnante - Départ du chateau
Trail La Bouillonnante – Départ du chateau

Seul les coureurs peuvent entrer et admirer la vue imprenable. Le château se compose de trois fortins reliés par des ponts.

Trail La Bouillonnante - Départ du chateau
Trail La Bouillonnante – Départ du chateau

Les premières minutes se font en marchant, cela laisse le temps d’admirer les couloirs et les méandres du château.

Puis ça déroule et on est acclamé par la foule et les tam tam.

 

Après une descente sur bitume je longe la Semois et je reste vigilante car le chemin est en pavés.

Puis la file de coureurs ralentit devant la première montée assez raide en forêt.

Trail La Bouillonnante - Première montée
Trail La Bouillonnante – Première montée

J’ai oublié de prendre mes bâtons donc il faudra gérer autrement. Certes cela aide mais on se sent plus libre et plus léger sans.

Et puis ce sera un bonne entrainement pour les cuisses.

Je passe cette première côte sans problème, puis cela descend jusqu’à un petit ruisseau.

Trail La Bouillonnante
Trail La Bouillonnante

Ensuite cela remonte de nouveau, celle-ci est moins raide mais plus longue.

Je sais que ce n’est pas mon fort la marche rapide, j’ai encore des progrès à faire.

Je me fais donc doubler dans cette partie mais dans la descente suivante je les rattrape.

On entre ensuite dans une forêt de résineux, avec le sol en mousse et quelques parois rocheuses.

Trail La Bouillonnante
Trail La Bouillonnante

 

Poupehan – 11°km – 9h20

Je passe le premier point de contrôle en 1h20 et j’attaque une nouvelle montée assez raide. Il y a du coup un nouveau ralentissement.

Arrivée en haut on ne peut qu’admirer la vue sur la Semois.

Trail La Bouillonnante
Trail La Bouillonnante

Puis cela redescend et les chemins deviennent plus sinueux et sauvages, avec des roches à traverser.

Je commence à avoir chaud et j’ai hâte d’arriver au premier ravito.

 

Frahan – 16°km – 10h20

J’arrive au ravito 1 en 2h20 de course et avec quelques minutes d’avance sur l’année dernière.

Trail La Bouillonnante - Ravito Frahan
Trail La Bouillonnante – Ravito Frahan

Je trouve une bassine d’eau et je plonge mes mains dedans. Je m’asperge aussi le visage et le corps, ça fait trop du bien !

Ensuite je presse 2 quartiers d’orange dans de l’eau et je mange quelques morceaux de banane.

Puis je repars en traversant la passerelle.

Trail La Bouillonnante
Trail La Bouillonnante

Jusqu’ici tout va bien.

J’envoie un message à ma fille et mon homme pour les avertir et leur souhaiter bonne course car leur départ est à 10h30. J’espère que tout se passera bien pour eux.

 

Je traverse des chemins jonchés de fleurs sauvages et de roches, le parcours est vraiment agréable.

Trail La Bouillonnante
Trail La Bouillonnante

Je décide d’allumer mon MP3 et je savoure l’instant avec K’s Choice dans les oreilles.

Trail La Bouillonnante
Trail La Bouillonnante

Puis une nouvelle montée m’attend et pas des moindres, la plus longue du parcours : 240D+ sur 2,5km.

Arrivée en haut une statue surplombe la vallée.

Trail La Bouillonnante
Trail La Bouillonnante

Allez maintenant ça déroule.

J’arrive au village de Mouzaive, je traverse le pont et j’attaque l’une des côtes la plus raide du parcours. C’est dans ces moments là où je me dis que les bâtons m’auraient bien servie quand même !

Mais surtout je sens mon cœur qui s’emballe, je suis essoufflée, je surchauffe ! Je suis obligée de m’arrêter plusieurs fois, la chaleur me cloue sur place.

Nous sommes plusieurs dans ce cas, ça me rassure un peu, je ne suis pas la seule à souffrir de la chaleur.

Je vois le chrono qui tourne et la première barrière horaire approche.

 

Alle – 27°km – 12h

J’arrive au ravito 2 au bout de 4h de course et avec 30 minutes d’avance sur la barrière horaire. J’ai toujours quelques minutes d’avance par rapport à l’an dernier.

Je demande que l’on m’asperge d’eau des pieds à la tête.

Il est 12h et il fait 30°C, même si le parcours est assez ombragé, l’atmosphère est très lourd.

J’ai fait la moitié du parcours, pas de gros bobo mais je souffre de la chaleur.

 

Là va commencer ma lente et douloureuse avancée.

Je me force à boire des petites gorgées régulièrement, mais je manque d’énergie.

J’ai même pas envie d’entendre de la musique car cela ne me boostera pas d’avantage. Ce n’est pas le mental qui flanche mais le physique.

Je préfère le pluie et le vent au final ! Passer de 10 à 30°C en quelques jours, mon corps n’a pas eu le temps de s’y préparer.

Quand j’arrive en forêt avec le ruisseau en contrebas j’ai qu’une envie, me poser les pieds dans l’eau et flâner.

Trail La Bouillonnante
Trail La Bouillonnante

Là je me dis que j’aurai mieux fait de faire le 29 avec mon homme et ma fille, ou faire de la randonnée mdr.

D’ailleurs, je reçois un message, elle a passé le premier ravito et elle est dans le dur. Tu m’étonnes, moi même j’y suis !

Allez faut que je tienne, c’est pas aujourd’hui que je dois flancher, ma fille est là.

Je ne suis qu’à 40 minutes d’eux, je pourrai peut-être les rattraper.

Trail La Bouillonnante
Trail La Bouillonnante

D’ailleurs je commence à doubler les derniers du 29km, dont la joëlette. Ils ont vraiment du courage, respect.

 

Frahan – 37°km – 14h

J’arrive de nouveau à Frahan après 6h de course. J’ai maintenant quelques minutes de retard par rapport à l’an dernier.

Je remplis ma poche à eau d’eau fraîche. Je ne tarde pas et je continue ma route.

Mais là m’attend le mur, la côte la plus raide : 175D+ sur 1km.

Cette montée se fait en pointillé, comme beaucoup d’autres coureurs. On ne se parle pas mais on se regarde et on se comprend.

Puis c’est la descente, les petits ruisseaux qui font du bien.

 

Et de nouveau une montée, plusieurs coureurs sont assis ou allongés au pied de celle-ci.

Je me pose avec eux quelques minutes et je me lance, j’essaie de gérer au mieux.

Enfin en fonction de ce que mon corps peut me donner.

Mon homme me précise qu’ils sont au dernier ravito, je lui précise que je suis dans la montée. Ce n’est pas la peine qu’il m’attende.

L’année dernière j’y étais déjà, j’aurai pu finir avec eux.

J’arrive aux cordes et aux échelles au bout de 6h40 de course.

Trail La Bouillonnante - Échelle
Trail La Bouillonnante – Échelle

Je vois le chrono tourner et la barrière approchée, je voudrai courir sur certaines parties mais je ne tiens pas.

 

Botassard – 44°km – 16h

J’arrive quelques minutes avant la barrière horaire au dernier ravito et 8h de course.

Je bois juste de l’eau et je pars.

C’est bientôt la fin et les derniers kilomètres sont agréables.

 

Après une descente j’arrive enfin au passage à gué. J’en ai rêvé toute la course !

Semois – Trail La bouillonnante
Semois – Trail La bouillonnante

La fraîcheur me saisit mais ça fait trop du bien. J’ai de l’eau jusqu’au nombril et je m’agrippe à la corde. J’essaie de bien placer mes pieds pour ne pas glisser.

Je ressors trempée mais en meilleur forme.

J’en profite pour trottiner, les jambes sont plus légères.

 

Puis c’est le 2° passage dans la Semois.

Semois – Trail La bouillonnante
Semois – Trail La bouillonnante

Le niveau de l’eau est plus bas mais le tracé est plus long.

Par contre cette année pas de photographe, je suis un peu déçue. D’ailleurs j’en ai vu aucun sur le parcours.

 

Allez dernière montée et j’y suis.

Ma fille m’annonce qu’elle est finisher, je suis trop fière d’elle.

J’arrive au belvédère, je ne peux plus aller plus haut, maintenant c’est de la descente.

 

L’arrivée – Trail La bouillonnante

J’entends la foule et j’aperçois le pont.

Je termine en trottinant jusqu’aux marches. Je les monte avec peine cette année.

L’arrivée – Trail La bouillonnante
L’arrivée – Trail La bouillonnante

Mon homme est là et m’encourage, il me trouve très pâle.

L’arrivée – Trail La bouillonnante
L’arrivée – Trail La bouillonnante

Je termine avec 30 minutes de plus que l’année dernière au bout de 9h de course.

Donc forcément je suis un peu déçue.

Je félicite ma fille pour sa performance car ce n’est pas un trail facile et la chaleur n‘a pas aidé.

Puis direction la voiture pour prendre nos affaires (pas de consigne) et prendre une bonne douche chaude.

 

Même si on connaît le parcours, si on a déjà fait plus long et plus technique, chaque trail est une nouvelle aventure. Avec ses hauts et ses bas, ses paramètres imprévus…

 

Vidéo du Trail La Bouillonnante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *